Pere Falqués i Urpí

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Falqués Urpí est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Falqués ; le second, maternel, souvent omis, est Urpí.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Urpi.

Pere Falqués Urpí
image illustrative de l’article Pere Falqués i Urpí
Pere Falqués vers 1900
Présentation
Naissance
Barcelone
Décès
Barcelone
Œuvre
Réalisations Seu du districte de l'Eixample, Central Catalana d'Electricitat, bancs-fanals du passeig de Gràcia
Distinctions Concours annuel d'édifices artistiques (ca) de 1915 pour la réhabilitation de l'arsenal de la citadelle de Barcelone transformé en musée des beaux-arts.

Pere Falqués i Urpí, né en 1850 à Barcelone (quartier de Sant Andreu de Palomar (ca)) et mort le à Barcelone[1] est un architecte moderniste catalan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il obtient le titre d'architecte en 1873, et le poste d'architecte municipal de Barcelone, conjointement avec son ami Lluís Domènech i Montaner, en 1889, charge qu'il occupe jusqu'en 1914. Il est également président de l'Association des architectes de Catalogne (ca) de 1899 à 1900.

Il collabore à l'exposition universelle de 1888, où il conçoit le Palais des Sciences et de l'Agriculture. Ensuite, en 1889, il gagne le concours pour remodeler la place de Catalogne, éliminant les constructions qui s'étaient installées de façon chaotique lors de la démolition des murailles.

Durant son étape[Quoi ?] d'architecte municipale, il réalise des œuvres notables, comme le plan topographique de la ville[Quoi ?], les transformations du Grand théâtre du Liceu et les dépendances de la mairie dans les rues Bruc/Aragó (district de l'Eixample), et il travaille également sur la réorganisation du Parc de la Ciutadella, une des zones vertes les plus grandes de Barcelone.

Il réalise des transformations de la mairie de Barcelone : il construit l'escalier d'honneur (modifié postérieurement par Adolf Florensa) ; il change le mobilier par un mobilier contemporain de style Alfonsí[Quoi ?] et installe la claire-voie.

Il impulse également la construction des tunnels du métro de Barcelone lors de l'ouverture de la Via Laietana en 1913, bien que le métro ne soit pas construit avant 1926.

Il dessine divers luminaires en fer comme ceux de la promenade Lluís Companys, de l'avenue Gaudí et les célèbres bancs-fanals du passeig de Gràcia décorés avec du trencadis.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Volum 8 (2004), La Gran Enciclopèdia en català, Barcelone, Editions 62. (ISBN 84-297-5436-9)

Liens externes[modifier | modifier le code]