Papyrus Giessen 40

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Papyrus Giessen 40 est un reste de papyrus comportant un texte tronqué de l'Édit de Caracalla. Le nom de cette pièce vient du fait qu'elle a été retrouvée en 1901[1] dans la collection de papyrus (n° 40) conservée à l'Universitätsbibliothek de Giessen[2] au nord de Francfort-sur-le-Main en Allemagne.

Ce papyrus comporte deux colonnes et recense en langue grecque trois décisions impériales de Caracalla, datant de 212 à 215[3] dont la loi dite « Constitution antonine », dont il ne reste qu’un fragment. Le papyrus a subi des dégradations pendant la Seconde Guerre mondiale[4]. Le texte (n° 40) énoncerait une mesure prise probablement en 212 : « Je donne la citoyenneté romaine à tous les pérégrins du monde habité, toutes les formes d’organisation municipale étant maintenues, exception faite pour les déditices »[5]. Néanmoins il manque l'écriture d'une réserve que formulait l'empereur.

L'interprétation du papyrus Giessen 40 et sa contribution à la connaissance de la Constitution Antonine ont fait l'objet de nombreuses controverses, et selon la thèse de Hermut Wolff, ce document ne contiendrait pas le texte de l'édit de Caracalla[6]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L’édit de Caracalla », sur ekladata.com (consulté le 14 octobre 2016).
  2. Constitution Antoniniana, Universitätsbibliothek, Giessen, Allemagne : P.Giss. inv. 15
  3. (de) « Populo: Keine Anfrage », sur digibib.ub.uni-giessen.de (consulté le 14 octobre 2016).
  4. Jean Gaudemet, « Caracalla (Édit de)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 octobre 2016. url : http://www.universalis.fr/encyclopedie/caracalla-edit-de/
  5. « Archives de France », sur archivesdefrance.culture.gouv.fr (consulté le 14 octobre 2016).
  6. Straus Jean A., présentation résumée de la thèse de Wolff, Revue belge de philologie et d'histoire, tome 57, fasc. 1, 1979. Antiquité - Oudheid. p. 170 [1]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Die Constitutio Antonina: (Papyrus Giessen II 40 A-Mitteis Chrestomathie 377). (Marc. Aurel. Antoninus Caracalla) Papyrus-Studien und andere Beiträge, Wagner,
  • Théodore Reinach, « Fragment d'un recueil de constitutions de l'empereur Caracalla dans un papyrus grec », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, no 2, 54e année,‎ , p. 132-133 (lire en ligne).
  • (de) Elias Joseph Bickermann, Das Edikt des Kaisers Caracalla in P. Giess. 40, Berlin, , 38 p..
  • (de) Hartmut Wolff, Die Constitutio Antoniniana und Papyrus Gissensis 40 I, Cologne, Philosophische Fakultät der Universität zu Köln