Paços de Ferreira

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Paços de Ferreira
Surnom : Pacense
Blason de Paços de Ferreira
Héraldique
Administration
Pays Drapeau du Portugal Portugal
Région Nord
Sous-région Nord
Ancienne province Douro Litoral
District District de Porto
Code postal 4590 et 4595
Démographie
Population 54 801 hab. (2004)
Densité 754 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 16′ nord, 8° 24′ ouest
Superficie 7 265 ha = 72,65 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Portugal
Voir sur la carte administrative du Portugal
City locator 14.svg
Paços de Ferreira
Géolocalisation sur la carte : Portugal
Voir sur la carte topographique du Portugal
City locator 14.svg
Paços de Ferreira
Liens
Site web http://www.cm-pacosdeferreira.pt

Paços de Ferreira est une ville portugaise du district de Porto, dans la région Nord et la sous-région de la Tâmega ; elle compte 60 000 habitants.

Elle est le siège d’une municipalité de 72,65 km2 et de 52 985 habitants (2001) subdivisée en 16 paroisses. La ville est limitée à l’est par la ville de Lousada, au sud par la ville de Paredes, au sud-ouest par la ville de Valongo et à l’ouest et au nord par Santo Tirso. Paços de Ferreira est devenue une commune du district de Porto en 1836.

La ville est très réputée notamment pour être la capitale du meuble, sa foire du meuble et toutes les grandes entreprises de meubles du Portugal y sont basées.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville a été créée le , et le siège municipal a été élevé au grade de ville le .

Démographie[modifier | modifier le code]

Population de la ville de Paços de Ferreira (1801 – 2004)
1801 1849 1900 1930 1960
49810 09111 90015 68627 537
1981 1991 2001 2004 -
40 68744 19052 98554 801-

Subdivisions[modifier | modifier le code]

Les 16 paroisses de Paços de Ferreira :

Sports[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

Sartrouville depuis 1996

Personnes célèbres[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (pt) Vítor Hugo Alvarenga, « A herança portuguesa de Griezmann », sur MaisFutebol, (consulté le )