Pétrogale à pied jaune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Petrogale xanthopus

Le pétrogale à pied jaune (Petrogale xanthopus) ou wallaby des rochers à queue annelée[1], sorte de wallaby des rochers, est un marsupial qui vit dans les états du sud de l'Australie.

Description[modifier | modifier le code]

Le pétrogale à pied jaune est gris-brun avec une queue jaune rayée, le ventre blanc, les avant-bras et les pieds jaunes. Un adulte pleinement développé mesure environ 60 cm de haut et pèse 7 à 13 kg.

Répartition[modifier | modifier le code]

On le trouve dans l'ouest de la Nouvelle-Galles du Sud, le nord-ouest de Victoria, l'est de l'Australie-Méridionale et en quelques endroits du Queensland. Il vit habituellement dans des endroits loin des humains, car il préfère un environnement rocheux.

Au moins une sous-espèce de cet animal nocturne (P. x. xanthopus) figure sur la Liste rouge des espèces menacées de l'UICN comme « Vulnérable ». Cette sous-espèce a une population de seulement environ cinq à dix mille individus au Queensland, est présente en petit nombre dans la chaîne de Flinders en Australie-Méridionale et la chaîne de Cotraundee dans le parc national Mutawintji en Nouvelle-Galles du Sud.

Une autre sous-espèce (P. x. celeris) est classée quasi menacée.

Cette espèce préfère vivre dans les crevasses et les grottes des affleurements rocheux et sur les crêtes isolées dans les régions semi-arides du pays. Elle est menacée par la prédation des renards, la concurrence avec les espèces domestiques et sauvages introduites (en particulier les chèvres, les lapins et les moutons) et les feux de forêt.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Conservation[modifier | modifier le code]

Il existe un programme européen pour les espèces menacées (EEP) de l'Association européenne des zoos et aquariums (EAZA) dédié à cette espèce. Celui-ci est coordonné par le Parc zoologique et botanique de Mulhouse, en France[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'Atlas des Mammifères : Wallaby des roches à queue annelée », sur www.atlas-mammiferes.fr (consulté le 16 janvier 2020)
  2. (en) « EAZA Activities > Collection Planning > EEPs and ESBs », sur eaza.portal.isis.org (consulté le 15 mai 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Photos[modifier | modifier le code]