Oubli éternel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'oubli éternel ou simplement l'oubli est une croyance que tout être cesse d'exister après la mort, contrairement aux croyances de vie après la mort comme la réincarnation, le paradis, le purgatoire, l'enfer ou tout autre état de conscience, comme celle de parties spirituelles ou immatérielles, telle que l’âme, qui survivraient à la mort.

Neuropsychologie[modifier | modifier le code]

En neuropsychologie, l'esprit ou la psyché, ainsi que la conscience et la personnalité, désignent des résultats du fonctionnement du cerveau[1]. En cas de mort cérébrale, toute activité neuronale cesse de façon permanente. Cela implique donc que l'esprit, tel qu'il est défini en neuropsychologie, ne peut pas survivre à la mort cérébrale.[2],[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Rosenberger, Peter B. MD; Adams, Heather R. PhD. Big Brain/Smart Brain. 18th October, 2011.
  2. Piccinini, Gualtiero; Bahar, Sonya. "No Mental Life after Brain Death: The Argument from the Neural Localization of Mental Functions" (2011). University of Missouri - St. Louis.
  3. Bernat JL, « Chronic disorders of consciousness », Lancet, vol. 367, no 9517,‎ , p. 1181–1192 (PMID 16616561, DOI 10.1016/S0140-6736(06)68508-5)