Oriol Paulo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Oriol Paulo
Festival de cinema de Sitges 2018 (31305141408) (cropped4).jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Oriol Paulo est un réalisateur et scénariste espagnol né en à Barcelone. En quelques films, il s'est imposé comme l'un des chefs de file du thriller européen[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé à l’université Pompeu Fabra Barcelone et au Film School Los Angeles, Oriol Paulo se nourrit des polars d'Agatha Christie et Alfred Hitchcock[1]. De retour en Espagne, il devient monteur, puis scénariste, coécrivant notamment Les Yeux de Julia (Los ojos de Julia) avec Guillem Morales en 2010.

Le succès de ce film lui permet de réaliser son premier film en 2012, le thriller El cuerpo, primé à Festival du film espagnol Cinespaña de Toulouse et nommé aux Prix Goya, puis en 2017 L'Accusé (Contratiempo) qui obtient un inattendu succès international. Se situant dans l'héritage d'Henri-Georges Clouzot, Alfred Hitchcock ou plus récemment David Fincher, il affirme : « Ce que j’essaye de faire, c’est d’intégrer les grands classiques du suspens au sein du XXIe siècle »[1].

En 2016, il écrit le scénario pour le film Secuestro de Mar Targarona, et il prépare son troisième thriller.

Filmographie[modifier | modifier le code]

En tant que réalisateur[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Série télévisée[modifier | modifier le code]

Téléfilm[modifier | modifier le code]

En tant que scénariste[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

  • 2004 : Majoria absoluta (2 épisodes)
  • 2004-2009 : El cor de la ciutat (57 épisodes)
  • 2016-2017 : Nit i dia (25 épisodes)

Téléfilms[modifier | modifier le code]

  • 2004 : Pataghorobí de Ricardo Llovo (coécrit avec Juan Vicente Pozuelo et Curro Royo)
  • 2006 : Ecos de lui-même (coécrit avec Juan Vicente Pozuelo et Curro Royo)
  • 2006 : Meurtres au féminin (Codi 60) de C. Martín Ferrera (coécrit avec Carmen Fernández Villalba et Lara Sendim)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]