Administration territoriale de la République de Chine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'État plus connu sous le nom de Taïwan. Pour la République populaire de Chine, voir Administration territoriale de la République populaire de Chine.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Administration territoriale de la Chine.
Découpage administratif de 1er niveau (2014).
  •      municipalité spéciale
  •      comté
  •      ville provinciale

Le territoire de la République de Chine comprend plusieurs niveaux de subdivisions administratives.

Hiérarchie[modifier | modifier le code]

Le territoire est organisé autour des organes de gouvernement autonomes de premier niveau suivants[1],[2] :

Le district, la commune, et la ville administrée par les comtés, sont composés par les villages urbains (chinois traditionnel :  ; pinyin : , anglais : urban village) et ruraux (chinois traditionnel :  ; pinyin : cūn, anglais : rural village), eux-mêmes composés par les quartiers (chinois traditionnel :  ; pinyin : lín, anglais : neighborhood)[2].

La province (chinois traditionnel :  ; pinyin : shěng, anglais : province), regroupant les comtés et les villes provinciales, n'existe plus depuis 1999 qu'à titre de découpage administratif et n'est plus représentée par un organe de gouvernement spécifique[1].

Municipalités spéciales[modifier | modifier le code]

Les municipalités spéciales sont au nombre de six : New Taipei, Kaohsiung, Taichung, Tainan, Taipei et Taoyuan[1].

Comtés[modifier | modifier le code]

Les comtés sont au nombre de treize, provenant des deux anciennes provinces : dans l'ancienne province de Taïwan, le comté de Changhua, le comté de Chiayi, le comté de Hsinchu, le comté d'Hualien, le comté de Miaoli, le comté de Nantou, le comté de Penghu, le comté de Pingtung, le comté de Taitung, le comté de Yilan et le comté de Yunlin ; dans l'ancienne province du Fujian, le comté de Kinmen et le comté de Lienchiang[1].

Villes provinciales[modifier | modifier le code]

Les villes provinciales sont au nombre de trois : Chiayi, Hsinchu et Keelung[1].

Historique du découpage administratif du territoire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) « Government organizations : Local governments », sur english.president.gov.tw, Bureau du président de la République de Chine (consulté le 12 novembre 2017).
  2. a et b (en) « Laws and regulations : Local government act », sur www.moi.gov.tw, Ministère de l'Intérieur de la République de Chine (en), (consulté le 12 novembre 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]