Orchestre de la radio de Munich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Orchestre de la radio de Munich (en allemand : Münchner Rundfunkorchester) est un orchestre symphonique allemand basé à Munich. Il est l'un des deux orchestres affiliés à la Radio bavaroise (Bayerischer Rundfunk), l'autre étant l'Orchestre symphonique de la Radiodiffusion bavaroise.

Un ensemble précurseur de l'Orchestre de la radio de Munich a été créé dans les années 1920. L'Orchestre actuel de la Radio de Munich a été officiellement créé en 1952, avec Werner Schmidt-Boelke comme son premier chef d'orchestre. L'orchestre s'est toujours consacré à la musique légère, avec un accent particulier dans ses premières années pour les opérettes. L'orchestre a également été historiquement connu pour ses concerts du dimanche.

Avec la nomination de Lamberto Gardelli (1982-1985) comme chef principal, l'orchestre a élargi son répertoire à l'opéra et tout particulièrement l'opéra italien. Cette réorientation a été poursuivie avec les trois chefs principaux suivants de l'orchestre, tous italiens, Giuseppe Patanè (1988-1989), Roberto Abbado (1992-1998), et Marcello Viotti (1998-2005). Cette activité a été étendue aux enregistrements commerciaux d'opéras et d'extraits d'opéra avec les chefs de l'orchestre[1],[2].

Les contraintes budgétaires ont conduit à la menace de la dissolution de l'orchestre par la Radio bavaroise en 2004. Pour protester contre ces menaces sur l'existence de l'orchestre, Viotti a démissionné comme chef cette année-là[3]. Après des négociations, l'existence de l'orchestre a été préservée, avec une réduction en taille de 72 à 50 musiciens[4].

Depuis septembre 2006, le chef d'orchestre principal de l'orchestre est Ulf Schirmer. Il est prévu de conclure son mandat avec l'orchestre à la fin de la saison 2016 à 2017[5]. Schirmer a effectué des enregistrements commerciaux pour le label BR-Klassik de la Radio bavaroise, y compris Des Simplicius Simplicissimus Jugend de Karl Amadeus Hartmann. L'orchestre a également enregistré pour d'autres labels tels que CPO, RCA[6], Acanta[7] et Sony Classical[8].

Chefs principaux[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sarah Bryan Miller, « Classical Briefs: Rossini - Tancredi », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  2. Anne Midgette, « The Best Classical CD's of 2004 », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  3. Anne Midgette, « Marcello Viotti, Conductor, Is Dead at 50 », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  4. Anne Midgette, « Can the iPod Kill These Radio Stars? », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  5. (de) « Ulf Schirmer verlässt 2017 den Bayerischen Rundfunk », Abendzeitung München,‎ (lire en ligne)
  6. Anthony Tommasini, « Classical CD's;3 Ways To Go Astray », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  7. George Jellinek, « Home Entertainment/Recordings: Recent Releases », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  8. Tim Ashley, « Rossini: Il Barbiere di Siviglia, Garanca/ Brownlee/ Gunn/ De Simone/ Munich Radio Orchestra/ Gomez-Martinez », The Guardian,‎ (lire en ligne)

Source de la traduction[modifier | modifier le code]