Objeu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L' objeu est la contraction des termes d’objet et de jeu. Cette expression fut créée par Francis Ponge puis utilisée différemment par différents auteurs.

Francis Ponge[modifier | modifier le code]

Le soleil placé en abîme commence par la phrase :
Nous avons toujours pu penser du Soleil avoir quelque chose à dire.

Le nous indique une pluralité de je, de sujets ; l'objeu reprèsente une telle diversité de je face à l'objet.

Psychanalyse[modifier | modifier le code]

L'expression s'avéra intéressante pour les psychanalystes, du fait de la notion d'objet de la pulsion (l'objet est l'une des quatre caractéristiques de la pulsion) .

Pierre Fédida[modifier | modifier le code]

Jeter n'est pas jouer mais l'objeu pourrait être un jeu à objet perdu.

René Roussillon[modifier | modifier le code]

Roussillon reprend l'expression en l'appliquant au psychodrame analytique individuel, tant elle lui semble prédestinée.

  • L'objet pulsionnel se prête au jeu, se figure, se travaille et le jeu se fait le lieu de l'élaboration
  • Le jeu lui-même se voit investi, et sur ce point Roussillon se montre radical : toutes les personnes bien sûr (meneur de jeu et cothérapeutes) mais aussi des éléments tels que des poupées, coussins, la salle, les horaires, sont susceptibles de se voir investis dans une relation d'objet.

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Francis Ponge, Le Soleil placé en abîme in Pièces, Gallimard 1961.
  • Pierre Fédida, L'Absence, Paris : Gallimard, 1978. Collection: Collection Connaissance de l'inconscient.
  • Jacques Lacan, Le Séminaire; Livre IV : La Relation d'objet, Paris, Seuil, 1994

Liens externes[modifier | modifier le code]