Nueva Loja

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nueva Loja
Lago Agrio
Blason de Nueva Loja
Héraldique
Drapeau de Nueva Loja
Drapeau
Nueva Loja
De haut en bas et de gauche à droite: Rue 12 février, Monument au travailleur, Parc écologique de La Nouvelle-Loja, Parc Simón Bolívar, Monument aux héros de Cenepa, Cathédrale Notre-Dame du Cygne, Pont de la rivière Aguarico et Parc récréatif de La Nouvelle-Loja.
Administration
Pays Drapeau de l'Équateur Équateur
Province Bandera Provincia Sucumbíos.svg Sucumbíos
Maire
Mandat
Abraham Freire Paz
2019 - 2023
Code postal EC210150
Démographie
Population 48 562 hab. (2010)
Population de l'agglomération 80 000 hab. (2010)
Géographie
Coordonnées 0° 05′ 00″ nord, 76° 53′ 42″ ouest
Altitude 297 m
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Équateur
Voir sur la carte administrative d'Équateur
City locator 14.svg
Nueva Loja
Liens
Site web http://www.lagoagrio.gob.ec/

Nueva Loja (aussi connue comme Lago Agrio) - d'après la ville américaine du même nom en anglais Sour Lake (Texas) - est la capitale de la province de Sucumbíos, au nord-est de l'Équateur.

La compagnie américaine Texaco a trouvé des champs de pétrole dans les années 1960 et 70, et elle a fait de ce village à l'époque son campement principal.

Histoire[modifier | modifier le code]

Nueva Loja se trouve dans la partie centrale de Sucumbíos, dans la forêt amazonienne, et elle est une des plus importantes villes dans le nord-est équatorien à cause du pétrole. Elle a été appelée Nueva Loja parce que la plupart des pionniers colonisateurs sont venus de la province du sud-est Loja.

La zone autour de la ville, le champ pétrolifère de Lago Agrio, présente de nombreux problèmes écologiques. La forêt tropicale a été quasiment anéantie dans cette région et la dégradation environnementale est sévère, avec une pollution pétrolière catastrophique dans certaines zones. Le 14 février 2011, un juge de Lago Agrio a décidé que Chevron, aujourd'hui propriétaire de Texaco, devait payer 9 milliards de dollars de dommages environnementaux à un collectif de 30 000 agriculteurs et indigènes équatoriens pour avoir pollué la forêt tropicale[1]. Cela conduit et à engager une action en justice contre leur avocat.

.En 2017, la Cour supérieure de justice du Brésil a rejeté l'exécution de la sentence de la Cour suprême équatorienne de 2013, le procureur ayant conclu que le verdict avait été "émis de manière irrégulière, notamment en vertu d'actes de corruption déplorables."[2].

En 2018, la Cour permanente d'arbitrage de La Haye s'est prononcée en faveur de Chevron et a déclaré que le jugement rendu en 2013 par la Cour suprême de l'Équateur avait été obtenu "par fraude, pots-de-vin et corruption" [3]

Personnalités nées dans la ville[modifier | modifier le code]

  • Luis Antonio Valencia Mosquera (1985-), footballeur

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. {{article|titre=Ecuador Judge Orders Chevron to Pay $9 Billion|journal=The New York Times|date=14 February 2011|url=https://www.nytimes.com/2011/02/15/world/americas/15ecuador.html?ref=americas}
  2. Michael I. Krauss, « La Cour suprême du Canada rejette la requête d'appel de Donziger concernant l'Équateur », Forbes,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. Karan Nagarkatti et Gary McWilliams, « Un tribunal international se prononce en faveur de Chevron dans l'affaire de l'Équateur », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le ) :

    « Le tribunal a jugé à l'unanimité qu'un jugement de pollution de 9,5 milliards de dollars rendu par la Cour suprême de l'Équateur contre Chevron "a été obtenu par fraude, pots-de-vin et corruption et était basé sur des réclamations qui avaient déjà été réglées et libérées par la République de l'Équateur des années auparavant." »