Niveau à eau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Niveau (outil).
Schéma d'un niveau à eau

Le niveau à eau est un instrument ancestral et rudimentaire, il repose sur le principe des vases communicants.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le niveau à eau passe pour être une invention de l'Athénien Dédale[1]

Il est composé d'un tuyau souple (similaire à un tuyau d'arrosage), à chaque extrémité duquel sont fixées deux « bouteilles » spéciales. Celles-ci sont graduées et appelées généralement « biberons ». Les bases de ces derniers éléments sont raccordés au tuyau, la partie supérieure étant ouverte pour permettre l'équilibre de l'eau. La stabilité du liquide déterminera deux points d'un même plan horizontal.

Sur un principe analogue, les Romains utilisaient le chorobate.

Une des premières mentions du niveau à eau serait faite par l'astronome et astrologue grec Ptolémée (90-168) sans qu'il ne donne de description de l'instrument[2],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Commelin, Mythologie grecque et romaine, 1960, Commelin (p. 193)
  2. Naturforschende Gesellschaft in Zürich. Vierteljahrsschrift der Naturforschenden Gesellschaft in Zürich, Volumes 1 à 2. Orell Füssli Graphische Betriebe AG, 1856
  3. Jean Sylvain Bailly. Histoire de l'astronomie moderne depuis la fondation de l'école d'Alexandrie, jusqu'à l'époque de M.D.CC.XXX. Chez les freres de Bure, 1779. Consulter en ligne

Voir aussi[modifier | modifier le code]