Vases communicants

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La forme ou le fond de cet article scientifique sont à vérifier. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date)

Améliorez-le, ou discuter des points à vérifier. Si vous venez d'apposer le bandeau, merci d'indiquer ici les points à vérifier.

Vases communicants

En mécanique des fluides, le principe des vases communicants établit qu'un liquide homogène remplissant plusieurs récipients, reliés entre eux à leur base, s'équilibre à la même hauteur dans chacun d'eux. Ceci, quels que soient leur forme et leur volume. Si le même liquide est rajouté dans l'un des récipient, il va à nouveau s'équilibrer à une hauteur identique dans tous les récipients connectés.

Principe[modifier | modifier le code]

Animation montrant le remplissage de vases communicants

Ce principe découle du fait que la pression hydrostatique en un point est proportionnelle à la profondeur, quelle que soit la forme des récipients (en dehors d'un éventuel effet de capillarité qui proviendrait de l'étroitesse extrême de l'un d'entre eux).

Dans le cas où le liquide n'est pas homogène, par exemple si la densité du liquide contenu dans l'un des vases est plus élevée que dans les autres, alors son niveau sera inférieur.

Applications[modifier | modifier le code]

Le principe des vases communicants est utilisé depuis la Rome antique pour approvisionner les habitations en eau via des tuyaux en plomb. En ville, les châteaux d'eau permettent de distribuer l'eau à travers les canalisations jusqu'aux derniers étages des immeubles avec suffisamment de pression, uniquement grâce au principe des vases communicants.

Le siphon installé au-dessous de chaque écoulement d'eau empêche l'air de passer en formant un bouchon permanent créé par ce même principe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Communicating vessels » (voir la liste des auteurs).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]