Nibelung Ier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nibelung Ier
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Entre et Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Père
Enfant
Parentèle
Childebrand II (fils putatif)
Nibelung II (fils putatif)Voir et modifier les données sur Wikidata

Nibelung Ier ou Nivelon Ier († entre 770 et 786) est un comte carolingien au VIIIe siècle, neveu de Charles Martel et l'un des continuateurs de la Chronique de Frédégaire.

Biographie[modifier | modifier le code]

À la mort de son père Childebrand Ier, il reprend la rédaction de la chronique de Frédégaire que son père avait assurée. Il en achève l'écriture en 768, date de la mort de Pépin le Bref et de l'avènement de Charlemagne[1],[2]. Il est probablement identique au comte homonyme connu pour avoir souscrit des actes pour le monastère de Gorze en 762 et en 770. Enfin, selon un acte de Saint-Germain des Prés, il possédait une villa à Marolles-sur-Seine qu'il tenait de son père et qui appartient en 786 à un comte du nom d'Autbert, ce qui laisse supposer que Nibelung est mort avant cette date[2].

Enfant[modifier | modifier le code]

Aucun document contemporain ne lui mentionne d'épouse ou d'enfant. Il est cependant probable que les comtes du nom de Nibelung et de Childebrand soient ses descendants. À la génération suivante on connait deux comtes, qui peuvent être les fils de Nibelung Ier[3] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Riché 1983, p. 75, 82.
  2. a et b Settipani 1993, p. 341-2.
  3. selon Christian Settipani, qui ne suit pas l'avis de Léon Levillain et intercale une génération après Nibelung Ier pour des raisons chronologiques (Settipani 1993, p. 342).

Bibliographie[modifier | modifier le code]