Neg Lyrical

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Neg Lyrical
Nom de naissance Rodolphe Richefal
Naissance (42 ans)
Drapeau de la France France
Activité principale Chanteur, rappeur
Genre musical Hip-hop, rap français, reggae[1]
Instruments Voix
Années actives Depuis 1989

Neg Lyrical, de son vrai nom Rodolphe Richefal, né le , est un artiste de hip-hop français. Il est connu pour ses textes documentés et son engagement pour un rap créole. Neg Lyrical est basé à Paris. Il produit ses albums et des compilations d'artistes. Il monte ses clips vidéo. Il se produit sur scène avec des musiciens.

Biographie[modifier | modifier le code]

Neg Lyrical est originaire de Martinique[2]. Il commence le rap au sein du groupe Negkipakafélafet en 1989. Le collectif se fait connaitre lors d'un émission de freestyle du samedi soir organisée par la station régionale Sun FM. Ainsi il participa avec le titre Discipline à la compilation Martinik Dancehall[3] en 1993. Puis le titre plitaplitriss trouve bonne place sur la compilation de l'été 1994 Dancehall Party[4]. L'année suivante, Negkipakafélafet en édite un remix : il s'agit de leur premier titre auto-produit. Les Negkipakafélafet étaient une association ayant pour but la promotion de la culture hip-hop à la Martinique. Ainsi Neg Lyrical cherchait par ce biais à fédérer la scène rap alors embryonnaire sur l'île. Pour cela, ils organisèrent des soirées et des concerts de plus ils animèrent une émission de radio hebdomadaire sur Campus FM.

En 2013, il publie son troisième album solo, Explicit Lyrics[5]. En 2015, Neg Lyrical publie le clip Georges avec Krimy[6].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1996 : KIMANNIèOUPéDIMWENANBAGAY KONSAPéFèT[7]
  • 2008 : De A à Z[8]
  • 2010 : Marronnage[9]
  • 2012 : Explicit Lyrics[10]

Apparitions[modifier | modifier le code]

  • 1998 : Fabe - Détournement de son[11]
  • 2001 : compilation Ghetto raid[12]
  • 2002 : compilation Bélèboumbap[13]
  • 2003 : Groovin Attitude[14]
  • 2004 : compilation Megawatt[15]
  • 2004 : compilation Pass di rhum[16]
  • 2005 : compilation Atomic'riddim[17]
  • 2005 : compilation Gwadajah 2[18]
  • 2008 : Kool 16 : la Kay tonton[19]
  • 2008 : Ti flash : mix tape la![20]

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 2006 : Fewos epi bon zépis[21]
  • 2007 : Bondamanjak[22]
  • En mode dancehall

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Neg Lyrical – Entre Rap et Reggae de Fort de France à Paris », sur metatv.org, (consulté le 6 mai 2016).
  2. Anne-Elizabeth, « Neg Lyrical: les clips de La chair et l’esprit et Tu les tues », Tropicalizer,‎ (lire en ligne)
  3. « Martinik Dancehall », sur antilles-mizik (consulté le 6 mai 2016).
  4. « Dancehall Party », sur antilles-mizik (consulté le 6 mai 2016).
  5. « L'album 'Explicit lyrics' de Neg Lyrical disponible en CD et Digital », sur bboykonsian.com (consulté le 6 mai 2016).
  6. « « Georges » : le nouveau clip de Neg Lyrical feat Krimy », sur people-bokay.com (consulté le 6 mai 2016).
  7. « KIMANNIèOUPéDIMWENANBAGAY KONSAPéFèT », sur antilles-mizik (consulté le 6 mai 2016).
  8. « De A à Z », sur amazon (consulté le 6 mai 2016).
  9. « Marronnage », sur fnac (consulté le 6 mai 2016).
  10. « Explicit Lyrics », sur amazon (consulté le 6 mai 2016).
  11. « Détournement de son », sur amazon (consulté le 6 mai 2016).
  12. « Ghetto raid », sur antilles-mizik (consulté le 6 mai 2016).
  13. « Béléboumbap », sur antilles-mizik (consulté le 6 mai 2016).
  14. « Groovin Attitude », sur antilles-mizik (consulté le 6 mai 2016).
  15. « Megawatt », sur antilles-mizik (consulté le 6 mai 2016).
  16. « Pass di rhum », sur antilles-mizik (consulté le 6 mai 2016).
  17. « Atomic'riddim », sur antilles-mizik (consulté le 6 mai 2016).
  18. « Gwadajah 2 », sur antilles-mizik (consulté le 6 mai 2016).
  19. « Kool 16 : la Kay tonton », sur antilles-mizik (consulté le 6 mai 2016).
  20. « Ti flash : mix tape la! », sur antilles-mizik (consulté le 6 mai 2016).
  21. « Fewos epi bon zépis », sur antilles-mizik (consulté le 6 mai 2016).
  22. « Bondajamak », sur antilles-mizik (consulté le 6 mai 2016).