Nata mandira

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Nata mandir)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’architecture ou l’urbanisme image illustrant le monde indien image illustrant l’hindouisme
Cet article est une ébauche concernant l’architecture ou l’urbanisme, le monde indien et l’hindouisme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Dans l'architecture des temples hindouistes, le Nata mandira (IAST: Nāṭa mandira, ou Nat mandir ou Nata mandapa) est le pavillon de la danse. C'est un des bâtiments du temple, notamment dans l'architecture Kalinga. Le nom vient du sanskrit Nāṭa (=danse) et Mandira (=temple).

Les plus célèbres sont ceux du Temple de Sûrya à Konârak, du temple de Lingaraja à Bhubaneswar et du temple de Jagannath à Puri.

Le Nata Mandira fait référence à l'époque des devadasi, des danseuses sacrées qui vivaient dans le temple, consacraient leur vie à la danse et exerçaient leur art dans ce bâtimentavec des danses comme l'Odissi et le Bharata natyam. Bien que cette époque soient révolue, des spectacles de danse y sont encore parfois organisés.

Notes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Thomas Donaldson: “Development of the Nāṭa-mandira in Orissan Temple Architecture”, Kalādarśana: American Studies in the Art of India. publié par Joanna Gottfried Williams, p. 35-45 Konārka: Chariot of the Sun-God. Bettina Baumer et M.A. Konishi, 2007

Liens externes[modifier | modifier le code]