Narcoanalyse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la psychologie
Cet article est une ébauche concernant la psychologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La narcoanalyse (ou narco-analyse) consiste à injecter un anesthésique (notamment des barbituriques comme l'amobarbital, le penthotal ou thiopental) pour faciliter le rappel de souvenirs réprimés. Utilisée à partir des années 1930 pour faciliter le traitement des traumatismes psychiques de guerre[1] ou comme « sérum de vérité », la narcoanalyse a connu une certaine popularité dans l'immédiat après-guerre. Elle est aujourd'hui largement abandonnée et son utilisation dans le cadre de la psychologie judiciaire a été vivement critiquée à la fin des années 1950[2].

Malgré tout certains États prévoient encore son emploi[3] et les tribunaux ont eu à en connaitre dans les années 1980[4]. Un manuel de 1997 l'envisage aussi sérieusement[5].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Notamment après les travaux d'Horsley, qui en a présenté une synthèse dans Narcoanalysis, Oxford Medical Publications, New York, 1943.
  2. Notamment par John MacDonald, Narcoanalysis and Criminal Law, American Journal of Psychiatry, 111, pp. 283-288, 1954 et par L. Z. Freedman, “Truth” drugs, Scientific American, mars 1960, pp. 145-154.
  3. Ainsi l'Inde — voir Sivanandy Reddy Narcoanalysis And Truth Serum, sur le site de la police de l'Andhra Pradesh — ou encore le Kentucky et le Colorado — malgré une décision contraire de la Cour suprême des États-Unis, voir Simon & Shuman, p. 390 et Ford (1993), p. 168
  4. Simon & Shuman (2002), pp. 389-390
  5. Gary B. Melton, John Petrila, Norman G. Poythress & Christopher Slobogin, Psychological Evaluations for the Courts: A Handbook for Mental Health Professionals and Lawyers, 2e édition, Guilford Press, 1997.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Delay et Salem Shentoub, La narco-analyse psychosomatique en psychiatrie, Communication de la Société médico-psychologique, 1946.
  • Georges Heuyer, Narco-analyse et narco-diagnostic. Leur emploi en médecine légale, ESF, 1949
  • August Piper, “Truth serum” and “recovered memories” of sexual abuse: A review of the evidence. Journal of Psychiatry & the Law, 21, pp. 447-471, 1993.
  • Louis Crocq, Les traumatismes psychiques de guerre, Odile Jacob, 1999.
  • Robert I. Simon & Daniel W. Shuman, Retrospective Assessment of Mental States in Litigation — Predicting the Past, American Psychiatric Publishing, 2002.
  • Alison Winter, The Making of “Truth Serum” 1920-1940, Bulletin of the History of Medicine, 79 (3), pp. 500-533, 2005.
  • Elizabeth B. Ford, Lie detection: Historical, neuropsychiatric and legal dimensions, International Journal of Law and Psychiatry, 29 (3), pp. 159-177, 2006.