Naï Khanom Tom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nai Khanom Tom (thai: นายขนมต้ม - dessert ou bonbon bouilli) est un soldat siamois du XVIIIe siècle célèbre pour ses exploits contre les armées birmanes.

En 1767, il fut capturé et emprisonné par les armées ennemies lors du pillage de l'ancienne capitale siamoise, Ayutthaya. En 1774, il participa à un tournoi organisé par les soldats birmans et combattit dix des meilleurs soldats ennemis et en battit neuf. Le roi Mangra (thai: มังระ) connu sous le nom dynastique de Hsinbyushin, le troisième roi de la dynastie Konbaung de Birmanie fut l'un des premiers à applaudir le vainqueur du tournoi et lui rendit sa liberté.

Le roi Mangra aurait déclaré lors de la victoire de Nai Khanom Tom : « Chaque partie de ce Siamois est bénie avec du venin. Même avec ses mains nues, il peut faire tomber neuf ou dix adversaires. »

De nos jours[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui encore, Nai Khanom Tom est un guerrier vénéré par l'ensemble des pratiquants de Muay Thaï. Un jour de fête, "La Nuit des Boxeurs", a même été instauré, ce qui est, évidemment, l'occasion d'organiser de grands combats.

Voir aussi[modifier | modifier le code]