Năsăud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Năsăud
Blason de Năsăud
Héraldique
Mairie de Năsăud
Mairie de Năsăud
Administration
Pays Drapeau de la Roumanie Roumanie
Région Transylvanie
Județ Bistrița-Năsăud
Maire
Mandat
Dumitru Mureșan, Parti Démocrate Libéral
depuis
Code postal 425200
Indicatif téléphonique international +(40)
Démographie
Population 10 938 hab. ()
Densité 253 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 17′ 00″ nord, 24° 24′ 00″ est
Altitude 331 m
Superficie 4 325 ha = 43,25 km2
Fuseau horaire +02:00 (heure d'hiver)
+03:00 (heure d'été)
Divers
Ethnie Roumains, Hongrois, Allemands, Roms
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Roumanie

Voir la carte administrative de Roumanie
City locator 14.svg
Năsăud

Géolocalisation sur la carte : Roumanie

Voir la carte topographique de Roumanie
City locator 14.svg
Năsăud

Năsăud (en dialecte saxon : Nassndref, Nassendraf, Nosndref, Nâssendorf, Nâessndorf ; en allemand: Nussdorf ; en hongrois: Naszód) est une ville dans le Județ de Bistrița-Năsăud, en Transylvanie.

La ville de Năsăud est traversée par la rivière Someșul Mare. C'était jadis une cité saxonne, mais le joupanat pastoral de Năsăud était une ancienne « valachie » transylvaine régie par le jus valachicum, orthodoxe et roumanophone (oláhszég, vlaška, vlašina...). Ces « valachies » sont plus savamment appelées « Romanies populaires » par les historiens[1].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Le poète George Coșbuc fréquenta assidument la bibliothèque de l'institution scolaire. Il rejoint le cercle local littéraire, le "Virtus Romana Rediviva".
  • La famille du mathématicien roumain Grigore Moisil était originaire de cette ville.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alexandru Avram, Mircea Babeş, Lucian Badea, Mircea Petrescu-Dîmboviţa et Alexandru Vulpe (dir.), Istoria românilor : moştenirea timpurilor îndepărtate (« Histoire des Roumains : l'héritage des temps anciens ») vol.1, éd. Enciclopedică, Bucarest 2001, (ISBN 973-45-0382-0).