Năsăud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Năsăud
ROU BN Nasaud CoA.jpg
RO BN Biserica Sfantul Nicolae din Nasaud (27).jpg
Nom local
(ro) NăsăudVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Județ
Localisation géographique
Chef-lieu
Năsăud (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
43,25 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
330 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Nasaud jud Bistrita-Nasaud.png
Démographie
Population
9 587 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
221,7 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Ville roumaine (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Chef de l'exécutif
Nicolae-Mircea Romocea (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Jumelage
Identifiants
Code postal
425200Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Năsăud (en dialecte saxon : Nassndref, Nassendraf, Nosndref, Nâssendorf, Nâessndorf ; en allemand: Nussdorf ; en hongrois: Naszód) est une ville dans le Județ de Bistrița-Năsăud, en Transylvanie.

La ville de Năsăud est traversée par la rivière Someșul Mare. C'était jadis une cité saxonne, mais le joupanat pastoral de Năsăud était une ancienne « valachie » transylvaine régie par le jus valachicum, orthodoxe et roumanophone (oláhszég, vlaška, vlašina...). Ces « valachies » sont plus savamment appelées « Romanies populaires » par les historiens[1].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Le poète George Coșbuc fréquenta assidument la bibliothèque de l'institution scolaire. Il rejoint le cercle local littéraire, le "Virtus Romana Rediviva".
  • La famille du mathématicien roumain Grigore Moisil était originaire de cette ville.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alexandru Avram, Mircea Babeş, Lucian Badea, Mircea Petrescu-Dîmboviţa et Alexandru Vulpe (dir.), Istoria românilor : moştenirea timpurilor îndepărtate (« Histoire des Roumains : l'héritage des temps anciens ») vol.1, éd. Enciclopedică, Bucarest 2001, (ISBN 973-45-0382-0).