Mustapha Bourgogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mustapha Bourgogne
Nom de naissance Smairkandi
Naissance
Casablanca
Activité principale Chanteur, auteur-compositeur
Genre musical Chaabi Marocain
Instruments Violon, instruments de percussion, piano et autres
Années actives Depuis 1980

Mustapha Smairkandi, alias Mustapha Bourgogne, est un chanteur et auteur-compositeur-interprète marocain qui joue en priorité du violon. C'est un des premiers Marocains à avoir interprété la chanson populaire d'une façon moderne. Il est né le à Casablanca.

Biographie[modifier | modifier le code]

Connu encore plus sous le nom de Mustapha Bourgogne (Bourgogne, quartier de Casablanca, où il grandit et commence sa carrière).

Marié, il a trois enfants : Manar, l'ainée est née en 1991, elle compte aussi suivre le parcours de son père puisqu'à l'âge de 12 ans (en 2002) elle interprète les trois chansons officielles du film qui connait un très grand succès "Casablanca by Night" de Mustapha Derkaoui (hada houa lile-hada houa hbibi : Chanson du générique du film) ... Les deux autres sont Moncef, né en 1994 et Ali, né en 2000.

Mustapha a commencé à chanter et à répéter des chansons populaires marocaines à l'âge de quatre ans. Mais lorsqu'il a 7 ans, son père, soucieux de ses résultats scolaires, lui interdit toute relation avec le domaine musical.

Mustapha débute en 1980 avec le groupe « Noujoum Bourgogne », avec Bouchaib, Zitouni et Rachid.

En 1990, il entame sa carrière solo après le départ de Bouchaib aux Pays-Bas : il obtient plusieurs tubes comme « twahchteke ya lmima », « tiyara », « ya lsmar ya zine », « ghadbana », « matelti aliya elhob », « weld el hajja » (2005)

Il a été accueilli à plusieurs reprises en compagnie de Nass El Ghiwane et autres, par le Roi Hassan II dans les années 1980.

En 2002 : Début d'une carrière musicale différente au sein du Cinéma Marocain marquée par la musique et chansons du film Casablanca By Night, puis de sa 2e partie Casablanca Day Light en 2003 de Mustapha Derkaoui et autres dont : trik essah 2004 et La brisure en 2006 de Abdelkrim Mohammed Derkaoui, puis le 5e film : "Pardon Papa"(2006) de Mohamed Ismail.

En 2006, Mustapha Bourgogne fut invité aux Pays-Bas pour interpréter ses propres chansons en compagnie de 80 musiciens de l'Orchestre Royal des Pays-Bas en compagnie du Maestro "Arthur".

L'été 2007, Mustapha Bourgogne se produit sur la grande scène de "Bernoussi" et bat tous les records avec 250 000 spectateurs lors du grand festival de Casablanca.

Connu comme le Prince du chaabi marocain, avec l'une des plus belles voix du Maroc et un charisme hors du commun, il est le préféré des Marocains résidents à l'étranger ; ses concerts attirent un grand nombre de spectateurs surtout au Zénith de Paris.[citation nécessaire]

Discographie[modifier | modifier le code]

"Ya smra", "wach ngoulike ahbibi", "male wlidi" ... en 1986 le grand tube "chhale tsniteke majiti", qui reste une des meilleures chansons du chaâbi marocain jusqu'à aujourd'hui, "tiyara", "Denya ghadara", "ghadbana (sir souwel mok)" qui connait aussi un grand succès en 2000 !

(toutes les paroles et musiques sont signées Mustapha Bourgogne).

2011 : Dima Maghrib

2015 : Bezaf 3lik Tkoun Hbib

Sources[modifier | modifier le code]

  • Mustapha Bourgogne Merci à l'auteur du blog d'avoir accepté de nous prêter ses propres textes.

Lien externe[modifier | modifier le code]