Musée d'art moderne de Bogota

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée d'art moderne de Bogota
MAMBO Detalles esquina nororiental.jpg
Informations générale
Site web
Localisation
Pays
Commune
Adresse
Calle 24 N° 6-00
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Colombie (relief)

(Voir situation sur carte : Colombie (relief))
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Bogota

(Voir situation sur carte : Bogota)
Point carte.svg

Le Musée d'Art Moderne de Bogota, en Colombie, également connu sous le sigle de MAMBO, a été fondé en 1963 par la critique d'art d'origine argentine Marta Traba. Il a eu plusieurs implantations. L'actuelle, dessinée par l'architecte Rogelio Salmona[1], est placée dans le centre de la ville, depuis 1985. Depuis 1969, le musée est sous la direction de Gloria Zea[1].

Collections[modifier | modifier le code]

La collection du Musée d'Art Moderne est une des plus riches dans son genre, dans le pays. Elle comprend des œuvres allant de la fin du XIXe siècle jusqu'à des pièces contemporaines, originaires non seulement de la Colombie, mais plus généralement d'Amérique Latine, et également d'Europe et d'États-Unis.

La collection internationale comprend une des célèbres sérigraphies de Marilyn par Andy Warhol, mais aussi des œuvres de Picasso, Bacon, Arp, Dalí, Christo Javacheff, Giacometti, Oldenburg, etc. La collection d'art latino-américain du Musée est particulièrement importante avec des œuvres de Amelia Peláez, Jesús Rafael Soto, Carlos Cruz Díez, Alejandro Otero, Rogelio Polesello, Roberto Matta, Fernando de Szyszlo et Wifredo Lam, entre autres.

La collection d'art colombien comprend notamment des œuvres d'Andrés de Santa María[2], Ricardo Acevedo Bernal, Fernando Botero, Alejandro Obregón[3], Guillermo Wiedemann[3], Juan Antonio Roda[3], Feliza Bursztyn, Beatriz González[4], Enrique Grau, Maripaz Jaramillo, Ana Mercedes Hoyos[3], Edgar Negret[3], Nadín Ospina[4], ou encore Eduardo Ramírez Villamizar[3].

La collection permanente comprend aussi une des collections photographiques majeures  du pays, ainsi que des pièces de design graphique et industriel. Ces collections sont exhibées au public à travers des expositions temporaires.

Additionnellement, il promeut la culture cinématographique par l'intermédiaire des présentations de films dans la salle de cinéma Los Acevedo.

Projet d'agrandissement[modifier | modifier le code]

Pendant des ans, le musée a essayé d'obtenir, sans succès, son agrandissement. Les plans d'un musée plus ample existent et ont été dessinés par l'architecte Rogelio Salmona.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (es) María Camila Tovar, « Larga vida al Museo de Arte Moderno de Bogotá, Mambo », El Pais,‎ (lire en ligne)
  2. (es) « Andrés de Santa María: 'realista' e impresionista », El Tiempo,‎ (lire en ligne)
  3. a, b, c, d, e et f (es) « Recordando a maestros del arte colombiano », El Tiempo,‎ (lire en ligne)
  4. a et b (es) « Arte del MamBO vuelve a rodar por pueblos del país », El Tiempo,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]