Mue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

Sur les autres projets Wikimedia :

La mue d'une cigale
en images animées.
Gravure ancienne montrant un lapin avec des plaques de poils agglomérés qui tombent de son dos
Mue naturelle chez le lapin angora

Le terme mue ou MUE peut renvoyer à :

Hydronyme[modifier | modifier le code]

Transformation[modifier | modifier le code]

Dans de nombreuses espèces animales, la mue est un phénomène physiologique de renouvellement partiel ou total des téguments d’un animal, sous l’influence de la croissance, de l’âge et des conditions du milieu », parfois associé à un renouvellement significatif et saisonnier de l’apparence externe (changement de couleur ou de longueur de poil par exemple, permettant un meilleur camouflage dans l'environnement).

  • Chez les reptiles de l’ordre des squamates, la mue désigne le renouvellement de la peau, et par métonymie la peau elle-même, aussi appelée exuvie.
  • Chez les oiseaux, la mue désigne le renouvellement du plumage.
  • Chez certains mammifères, la mue désigne la chute du pelage, comme chez le lykoi, race de chat méconnue. Chez les cervidés, la mue désigne la chute des bois et parfois les bois eux-mêmes.
  • quelques espèces de poissons muent également, naturellement ou dans certaines circonstances, comme l'Agriopus (poisson des litoraux Sud-africains, sud-américains et Australiens, la « Rascasse brune (Scorpaena porcus L.) », le « Dactyloptère volant (Dactylopterus volitans L.) » et parfois le « Baliste (Balistes capriscus L.) »[1]
  • Chez les arthropodes (insectes, crustacés, arachnides…), comme chez tous les Ecdysozoaires, la mue consiste au renouvellement de la cuticule, l'enveloppe externe plus ou moins rigide et inextensible de l'animal. Les mues sont nécessaires à la croissance ou à la métamorphose. Le rejet de la cuticule porte plus particulièrement le nom d’exuviation (ecdysis en anglais), alors que le mot mue peut englober des phénomènes préparatoires et consécutifs à l'exuviation. L'ancienne cuticule qu'abandonne l’animal, l’exuvie, est parfois aussi appelée mue.

Par analogie :

  • Dans l’espèce humaine, la mue est la période de la puberté où le timbre et la hauteur de la voix changent, et celle-ci devient plus grave. La mue intervient de manière plus importante chez le garçon que chez la fille.

Autres sens[modifier | modifier le code]

  • Une mue est une sorte de cage destinée à l'élevage d'animaux de basse-cour tels les poules ou les lapins.

Musique[modifier | modifier le code]

Acronyme[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Heldt H (1927). La mue chez les poissons. Direction générale des travaux publics.