Moskovski Komsomolets

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Moskovski Komsomolets  
Titre abrégé MK
Discipline Politique et société
Langue Russe
Rédacteur en chef Pavel Goussev
Publication
Maison d’édition (Drapeau de la Russie Russie)
Période de publication 1919 -
Fréquence Quotidien
Indexation
ISSN 1562-1987
OCLC 724110455
Liens

Moskovski Komsomolets (en russe : Московский комсомолец), connu sous l'acronyme MK, est un journal quotidien russe basé à Moscou, créé en 1919. Son tirage est aujourd'hui estimé à près d'un million d'exemplaires.

Histoire[modifier | modifier le code]

Son titre a changé plusieurs fois, s'appelant en 1919 « Юный коммунар » (le jeune communard) ; puis quelques mois plus tard « Юношеской правдой » (la vérité pour la jeunesse) ; en 1924 « Молодой ленинец » (le jeune léniniste) ; et enfin, depuis septembre 1929, sous son nom actuel « Московский комсомолец » qui fait référence à la grande organisation soviétique pour la jeunesse, le Komsomol.

Bien que contrôlé par l'état, le journal s'est ouvert à la modernité occidentale, par exemple, en publiant à partir de 1975, le premier hit-parade russe, « Звуковая дорожка » Zvoukovaïa Dorojka (« bande sonore » en russe) puis international, en publiant des articles sur le cinéma américain et même sur le cinéma porno[1], en ayant un courrier des lecteurs présentant des opinions qui n'étaient pas forcément dans la ligne officielle.

A la suite du Putsch de Moscou de 1991, le journal a été privatisé.

Edition actuelle[modifier | modifier le code]

Il est aujourd'hui reconnu pour ses articles à « sensations » ou provocateurs sur les sujets de la société et de la politique. Son lectorat est divers, comptant une importante proportion de personnes âgées, malgré son titre[2]. Il est publié 6 fois par semaine, paraissant du lundi au samedi inclus[3]. Depuis 1977, il a en plus une édition mensuelle spéciale. Il utilise le format A2[4]. Il est distribué dans toutes les grandes villes de la Russie, dans les pays de la CEI, en Europe et en Amérique[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]