Morphisme affine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

En géométrie algébrique, un morphisme affine peut être pensé comme une famille de schémas affines paramétrée par un schéma de base.

Définition[modifier | modifier le code]

Si X est un schéma, un ouvert affine de X est une partie ouverte U de X qui, munie de la structure de schéma induite par celle de X, soit un schéma affine.

Soit un morphisme de schémas. On dit que est un morphisme affine si pour tout ouvert affine de , est un ouvert affine de X.

On montre que cette propriété est équivalente à la suivante qui est plus facilement vérifiable: il existe un recouvrement de par des ouverts affines tels que soit un ouvert affine de X pour tout i.

Exemples

  • Un morphisme entre deux schémas affines est toujours affine.
  • Une immersion ouverte dans un schéma affine n'est affine que si le schéma de départ est également affine.

Propriétés[modifier | modifier le code]

  • Une immersion fermée est un morphisme affine.
  • La composition de morphismes affines est affine.
  • Si et sont affines, alors le produit fibré est affine.
  • Si est affine si est un morphisme de schémas, alors le changement de base est affine.

Construction[modifier | modifier le code]

Un morphisme affine induit un faisceau quasi-cohérent d'algèbres sur .

Inversement, si est un faisceau quasi-cohérent d'algèbres sur , alors on peut définir un Y-schéma tel que pour tout ouvert affine V de Y, .

Soit un faisceau localement libre de rang r. On peut considérer le faisceau d'algèbres symétriques . Le morphisme affine est alors un fibré vectoriel[1]de rang r. Pour tout ouvert affine V de Y sur lequel est libre, est isomorphe à l'espace affine sur V.

Morphismes finis[modifier | modifier le code]

Un morphisme fini est un morphisme affine tel que soit quasi-cohérent de type fini. Cela revient à dire que pour tout ouvert affine de , est affine, et est fini sur (en tant que module). Il suffit que cette propriété soit vraie sur un recouvrement affine de .

Comme pour les morphismes affines, on a que les immersions fermées sont finies, et que la classe des morphismes finis est stable par composition, produit fibré et changement de base.

Les morphismes finis sont de type fini et même propres (en).

Si est fini, alors est fini (comme ensemble) pour tout point y de Y. Mais cette propriété ne caractérise pas les morphismes finis. Par exemple toute immersion ouverte vérifie cette propriété, mais n'est finie que si elle est aussi fermée.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Hartshorne, Exercise II.5.18.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

A. Grothendieck et J. Dieudonné: Éléments de géométrie algébrique, Chapitre I. Springer Verlag, 1971. - (Grundlehren der Mathematischen Wissenschaften; 166).

(en) R. Hartshorne: Algebraic Geometry, Springer Verlag, 1977. Graduate Texts in Maths. 52.