Monolectisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tegeticula sp. déposant un sac pollinique sur un pistil de Yucca.

En écologie de la pollinisation, le monolectisme (du grec mono-, « unique », et lectic, « capable de choisir ») est une modalité de pollinisation dans lequel des insectes (dits monolectiques ; spécialement les abeilles) butinent une seule espèce (notion de constance florale). Ces insectes sont des pollinisateurs spécialistes.

Cette spécialisation s'observe dans des cas de coadaptation (fleurs à corolle profonde en tube ou à éperon), d'isolement géographique (fleurs à inflorescences fermées, à anthères poricides)[1]. Elle permet à ces insectes qui ont des capacités d'apprentissage limitées de s'adapter à une ressource particulière éventuellement délaissée par les autres, de réduire les dépenses énergétiques liées à la recherche de nourriture. Chez les plantes, la spécialisation diminue les risques que le pollen soit transporté vers la fleur d'une espèce différente, et assure donc un transport pollinique optimal[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nicolas Sauvion, Paul-André Calatayud, Denis Thiéry, Frédéric Marion-Poll, Interactions insectes-plantes, éditions Quae, (lire en ligne), p. 310
  2. (en) Carlos M. Herrera, Olle Pellmyr, Plant Animal Interactions: An Evolutionary Approach, John Wiley & Sons, , p. 80.

Voir aussi[modifier | modifier le code]