Mohammed Aouad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mohamed Aouad)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un homme politique image illustrant marocain
Cet article est une ébauche concernant un homme politique marocain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Mohamed Aouad
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
Nationalité

Mohammed Aouad est né le à Salé, il est décédé le à l'âge de 85 ans.

Parcours[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article contient une ou plusieurs listes. (janvier 2015).

Le texte gagnerait à être rédigé sous la forme de paragraphes synthétiques, plus agréables à la lecture.

  • Il a effectué ses études primaires à Salé puis secondaires au collège Moulay Youssef à Rabat où il obtient son baccalauréat en philosophie. Il s'est rendu à Paris où il a obtenu, à la Sorbonne, deux certificats de licence arabe. Il est aussi titulaire d'une licence en droit.
  • Il a été le premier directeur général du Cabinet royal de feu le Roi Mohammed V.
  • En 1957, il a été nommé ambassadeur du Maroc à Madrid. Puis il sera sous Hassan II le premier ambassadeur en Algérie puis en Tunisie
  • Il a été ministre des PTT sous le gouvernement Ahmed Balafrej[1].
  • Le , il a été nommé ministre de la Défense nationale sous le gouvernement Abdellah Ibrahim.
  • Le , il fut nommé conseiller du roi Hassan II avant d'être nommé la même année membre du Conseil de régence.
  • En janvier 1986, il a créé l'association Bou Regreg.
  • Il fut désigné par Hassan II « ministre » chargé de l’Éducation des princes et des princesses.

Décorations[modifier | modifier le code]

  • le grade de "Commandeur du mérite de l'invention" par le Salon mondial de l'invention.
  • le grade de la recherche et de l'innovation industrielle "Brussels Eureka 96".

Notes et références[modifier | modifier le code]