Missing Children Switzerland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Missing Children Switzerland
upright=Article à illustrer Organisation
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Forme juridique
Siège social
Pays
Organisation
Site web

Missing Children Switzerland est une organisation non gouvernementale suisse[1] fondée en août 2011 par Irina Lucidi, la mère des jumelles Alessia et Livia Schepp, enlevées par leur père sept mois plus tôt et jamais retrouvées.

Elle accompagne les familles à la suite de la disparition de leur enfant, sensibilise et informe toutes les entités sur la problématique d'enfants disparus et participe à la réflexion des pouvoirs publics et des instances européennes sur cette problématique. L'ensemble de ses services sont bénévoles et gratuits. Elle est atteignable en Suisse via le numéro d'urgence européen 116 000.

Historique[modifier | modifier le code]

La fondation Missing Children Switzerland est fondée en août 2011 par Irina Lucidi à la suite de l'enlèvement de ses filles jumelles, Alessia et Livia Schepp, nées le 7 octobre 2004[2], par leur père, Matthias Schepp, le 30 janvier 2011 à Saint-Sulpice[3]. En fuite, le père s'est suicidé en Italie cinq jours plus tard après avoir envoyés plusieurs courriels dont un indiquant qu'il aurait tué les jumelles[3].

Un an après l'enlèvement, l'organisation lance une plate-forme téléphonique pour aider à retrouver les enfants disparus[3].

Une étude commanditée par l'ONG indique en 2014 que dans 45% des cas, c'est un des parents qui enlève l'enfant sans le consentement de l'ancien partenaire[4].

En 2015, l'organisation annonce avoir traité 156 cas et lance une campagne pour prévenir que chaque minute compte[5].

En 2016, Missing Children Switzerland annonce avoir traité 204 cas[6].

Depuis mai 2017, le numéro de téléphone d'urgence européen pour les disparitions d'enfants, le 116 000, est géré par l'organisation et remplace le 0848 116 000[7]. C'est le 31epays d'Europe a disposer de ce numéro d'urgence[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « CHE-356.662.522 - Missing Children Switzerland », Registre du commerce du Canton de Vaud,‎ (lire en ligne)
  2. « Jumelles disparues: une fondation créée en Suisse au nom d'Alessia et Livia », sur www.corsematin.com (consulté le 15 décembre 2018)
  3. a b et c AFP, « Jumelles suisses disparues : lancement d'une plateforme téléphonique », Libération.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 9 septembre 2018)
  4. (it) Bin, « Ancora 13 bambini dispersi », sur RSI Radiotelevisione svizzera, (consulté le 9 septembre 2018)
  5. (de) « Bei vermissten Kindern zählt jede Minute », sur 1815.ch, (consulté le 9 septembre 2018)
  6. ATS, « Missing Children Switzerland a traité 204 cas », 24heures.ch,‎ (lire en ligne, consulté le 9 septembre 2018)
  7. a et b ATS, « Un nouveau numéro pour signaler les enfants disparus mis en service », rts.ch,‎ (lire en ligne, consulté le 9 septembre 2018)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]