Marie Nervat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marie Nervat
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Virginie Ursule Anne Marie Caussé
Autres noms
Marie Chabaneix
Nationalité
Activités

Marie Nervat, née Marie Caussé le à Bordeaux et morte en 1909 à Palma de Majorque, est une écrivaine française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et famille[modifier | modifier le code]

Fille de Jean Marie Eugène Caussé, négociant, et d'Odalie Henriette Lauzit, son épouse, Virginie Ursule Anne Marie Caussé naît à Bordeaux en 1873[1]. En 1887, elle épouse Paul Chabaneix, alors élève au Service de santé de la marine[2], et futur médecin. Ils sont les parents du poète Philippe Chabaneix.

Carrière[modifier | modifier le code]

Sous les pseudonymes de Marie et Jacques Nervat, elle et son mari écrivent La Geste d'accueil (1900, Bibliothèque de l'Effort) et Les Rêves unis (Mercure de France, 1905).

Ils ont collaboré à la revue Méditerranéenne.

Ils ont passé quelques années de leur vie en Nouvelle-Calédonie. Ils ont aussi écrit un « roman calédonien », Célina Landrot, fille de Pouembout. La Nouvelle-Calédonie a célébré Jacques Nervat en éditant un timbre à son effigie. En 1981 a été publié Poèmes : l'œuvre calédonienne de Marie et Jacques Nervat (Marie et Paul Chabaneix), 1898-1902.

Marie Nervat meurt en 1909 à Palma de Majorque[3].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Acte de naissance no 956, , Bordeaux, section 2, Archives municipales de Bordeaux (avec mention marginale de mariage)
  2. Acte de mariage à Bordeaux, 3e section, le 23 août 1897, n° 494, vue 175/277, avec mention des dates et lieux de naissance des époux Chabaneix.
  3. Notice de la BnF

Liens externes[modifier | modifier le code]