Marie-Rose Thielemans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marie-Rose Thielemans
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Marie-Rose Thielemans, née le à Glimes et morte le à Braine-l'Alleud en Belgique[1], est une historienne et conférencière belge, professeur à l'Université libre de Bruxelles[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Licenciée en philosophie et lettres en 1948[3], puis docteur en Histoire, chef de département aux Archives générales du Royaume, chargée de cours à l'ULB, elle écrit plus de cent livres et articles relatifs à l'Histoire de Belgique[2].

En 1968, sa thèse de doctorat d'histoire économique du XVe siècle lui vaut le prix Suzanne Tassier décerné par l'Académie royale de Belgique. Elle s'oriente ensuite vers des sujets d'Histoire plus contemporains, tels que la période française en Belgique et la crise des années 1930[4]. Elle est reconnue grâce à son analyse du mythe entourant la personne d'Albert Ier roi des Belges[5].

Elle a également publié de nombreux inventaires archivistiques[6].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

(liste non exhaustive)

  • Marie-Rose Thielemans et Roger Petit, Inventaire des archives du Conseil d'État, Bruxelles, Archives Générales du Royaume, .
  • Marie-Rose Thielemans et Anne-Marie Pagnoul, Inventaire des papiers de Jean-Baptiste Nothomb, 1805-1881, Bruxelles, .
  • Marie-Rose Thielemans, Bourgogne et Angleterre. Relations politiques et économiques entre les Pays-Bas bourguignons et l'Angleterre. 1435-1467, Bruxelles, Presses Universitaires de Bruxelles, coll. « ULB, Faculté de Philosophie et Lettres, travaux », .
  • Marie-Rose Thielemans, Inventaire des dossiers relatifs à la Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg conservés dans le Fonds Waterstaat (1820-1823) aux Archives Générales du Royaume à la Haye, Bruxelles, Archives Générales du Royaume, coll. « Miscellanea archivistica », .
  • Marie-Rose Thielemans, Inventaire des papiers Greindl, Bruxelles, Archives Générales du Royaume, .
  • Marie-Rose Thielemans, Inventaire des archives secrètes du Ministère de la justice concernant les Pays-Bas méridionaux conservées aux Archives générales du Royaume à La Haye, 1815-1818, Bruxelles, Archives Générales de l'État, .
  • Marie-Rose Thielemans et Emile Vandewoude, Le roi Albert au travers de ses lettres inédites (1882-1916), Bruxelles, Office international de librairie, , 720 p..
  • Marie-Rose Thielemans, Carnets et correspondance de guerre : 1914-1918, Louvain-la-Neuve, Duculot, .
  • Marie-Rose Thielemans, Goswin, baron de Stassart, 1780-1854 : politique et franc-maçonnerie, Bruxelles, Académie royale de Belgique, .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Marie-Rose THIELEMANS de Braine l'Alleud - Annonce de décès sur enmemoire.be », sur En mémoire (consulté le ).
  2. a et b « Marie-Rose Thielemans », sur ULB.
  3. Archief- en bibliotheekwezen in België, 1968, XXVIII.
  4. Marie-Rose Thielemans et Emile Vandewoude, Le roi Albert au travers de ses lettres inédites (1882-1916), Bruxelles, Office international de librairie, , 720 p..
  5. Luc Beyer de Ryke, La Belgique et ses démons, mythes fondateurs et destructeurs, Mols.
  6. http://worldcat.org/identities/lccn-n50010400/

Voir aussi[modifier | modifier le code]