Marie-Nicolas Ponce-Camus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Marie-Nicolas Ponce-Camus
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 60 ans)
Activité

Marie-Nicolas Ponce-Camus, né à Paris le , mort dans la même ville le , est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Peintre d'histoire et portraitiste, Marie-Nicolas Ponce-Camus est l'élève de Jacques-Louis David.

Il expose au Salon dès 1796.

Il obtient un médaille d'or de première classe en 1804 et en 1812, ainsi que plusieurs prix d'encouragement.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

  • Napoléon Ier accueille à Osterode des réfugiés polonais conduits par la famille Friewald, mars 1807, 1810, château de Versailles.
  • Entrevue de Napoléon Ier et de l'archiduc Charles[1] à Stammersdorf[2] le 17 décembre 1805, Salon de 1812[3], château de Versailles.
  • Jérôme, comte Soulès, Salon de 1812, château de Versailles.
  • Portrait en pied du général Soulès, 1812, salle des Illustres, hôtel de ville de Lectoure.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vraisemblablement Charles Louis d'Autriche.
  2. Stammersdorf (Stamersderff dans le recueil de de Landon), est de nos jours un quartier de Floridsdorf, qui est le vingt-et-unième arrondissement de Vienne.
  3. Gravée par Normand fils dans le recueil du Salon publié par Charles Paul Landon.