Mariamne l'Hasmonéenne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mariamne.
Mariamne, portrait imaginaire publié par Guillaume Rouillé en 1553 dans les Promptuarii Iconum Insigniorum.

Mariamne l'Hasmonénne ou Mariamne Ire (en hébreu מִרְיָם - Miriam) est une princesse hasmonéenne, épouse d'Hérode, assassinée en -29 sur ordre de celui-ci.

Mariamne est la fille d'Alexandre II, lui-même fils d'Aristobule II. Elle est la nièce d'Hyrcan II, le grand-prêtre hasmonéen remis en poste par les Romains lors de la conquête de la Judée en 63 av. J.-C.. Ses grands-parents sont Salomé Alexandra et Alexandre Jannée.

Hyrcan II la donne en mariage à Hérode fils de son ancien ministre Antipater. Hérode a remplacé ce dernier à sa mort et est clairement l'homme fort pouvant préserver le pouvoir d'Hyrcan. Pour épouser Mariamne, Hérode doit répudier sa première femme Doris, mais ce nouveau mariage avec une princesse hasmonéenne, par ailleurs d'une grande beauté, lui confère une sorte de légitimité, indispensable à son ambition.

Les fiançailles ont lieu en -40, avant qu'Hérode ne parte à Rome obtenir le soutien de Rome contre Aristobule soutenu par les Parthes qui viennent d'envahir la Syrie et la Judée. Non seulement Hérode obtient l'aval de Rome et son soutien militaire, mais il est désigné roi de Judée par le Sénat romain. Le mariage est célébré trois ans plus tard, juste avant la conquête de Jérusalem par Hérode le Grand en -37, à Samarie. Hérode quitte le siège de Jérusalem en cours pour aller se marier.

Mariamne donne deux fils à Hérode, Alexandre et Aristobule IV qui seront exécutés en -8 par ordre de leur père maladivement jaloux de ses fils, et cela malgré la pression de l'empereur Auguste. Elle a également eu deux filles: Salampsio et Cypros II.

Mariamne, aussi, fut exécutée dès -29, sur ordre d'Hérode, qui avait prêté foi au discours calomnieux de sa sœur Salomé sur son épouse[1].

Littérature[modifier | modifier le code]

L'exécution de Mariamne par Hérode est retracé dans une tragédie de Voltaire, en:Hérode et Mariamne (1724).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Hadas-Lebel 2009, p. 39, 41, 55, 58, 59

Bibliographie[modifier | modifier le code]