Maria Ercolano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article est orphelin. Moins de trois articles lui sont liés (avril 2010).

Aidez à ajouter des liens en plaçant le code [[Maria Ercolano]] dans les articles relatifs au sujet.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article biographique nécessite des références supplémentaires pour vérification (octobre 2013).

Améliorez cet article en ajoutant des sources sûres. Toute information controversée sans source ou d'une source de mauvaise qualité à propos d'une personne vivante doit être supprimée immédiatement, en particulier si celle-ci est potentiellement diffamatoire. Pour une aide complémentaire consultez également Wikipédia:Notoriété des personnes.

Maria Ercolano
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Tessiture

Maria Ercolano est une soprano italienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1996, elle sort diplômée du Conservatoire San Pietro a Majella de Naples. Elle étudie le chant baroque au Centre de Musique Ancienne de la Capella della Pietà dei Turchini, placé sous la direction du chef d'orchestre Antonio Florio.

Elle a été primée au Concours Cascinalirica en 1998, et lors du Prix International pour chanteurs lyriques de la ville de Rome (rôle de Nedda dans l’opéra I Pagliacci de R. Leoncavallo). Elle a pris part en 1999 à l’Académie Rossiniana tenue par A. Zedda. Elle a également participé au Capitan Spavento de Malipiero, sous la direction d'Andrea Molino à Palerme, à l’opéra Li Zite n’galera de Vinci donné à Barcelone et à Paris (enregistrement fait par Opus 111).

Elle a chanté dans l’opéra Le Finte Gemelle de Niccolo Piccini, durant le Festival de l’Opéra Bouffe de Naples.

En 1997, elle a commencé une collaboration avec R. De Simone dans d’importantes œuvres comme le Concerto pour les Femmes de Kaboul ou le Concerto à la mémoire de Giulia De Caro.

Maria Ercolano continue de participer à de nombreux enregistrements, et elle se produit toujours dans de nombreux concerts avec la Capella della Pietà dei Turchini.

En juillet 2008, elle participe à la création mondiale de l'opéra Salustia de Pergolèse à Montpellier (rôle titre).

Liens externes[modifier | modifier le code]