Marhaba (hôtellerie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Société hôtelière touristique et balnéaire Marhaba
logo de Marhaba (hôtellerie)
Logo de Marhaba Hôtels

Création 7 janvier 1964[1]
Dates clés 29 mars 1965 : inauguration du premier hôtel Marhaba[2]
Fondateurs M'hamed Driss
Forme juridique Société anonyme[1]
Siège social Sousse
Drapeau de Tunisie Tunisie
Direction M'hamed Driss (PDG)
Activité Hôtellerie
Produits Services hôteliers
Site web www.marhabahotels.tn

Chiffre d’affaires 176 200 000 (TND) en 2016[3]
en augmentation
Résultat net -10 500 000 (TND) en 2016[3]
en augmentation

Marhaba Hôtels, de son nom complet Société hôtelière touristique et balnéaire Marhaba, est une entreprise tunisienne fondée le 7 janvier 1964 et spécialisée dans l'hôtellerie et la thalassothérapie.

En 2012, elle exploite onze hôtels de catégories supérieures (une unité 3 étoiles, huit 4 étoiles et deux 5 étoiles) avec une capacité de 5 000 lits. Ils sont tous situés dans les zones touristiques de Sousse-Port El-Kantaoui et Hammamet :

  • Marhaba Palace (4)
  • Marhaba Beach (4)
  • Marhaba Salem (4)
  • Marhaba Royal Salem (4)
  • Marhaba (3)
  • Marhaba Tour Khalef (4)
  • Marhaba Club (4)
  • Tej Marhaba (4)
  • RIU Bellevue Park (4)
  • RIU Imperial Marhaba (5)
  • RIU Palace Marhaba Hammamet (5), ancien Sheraton Hammamet acquis par la chaîne en 2008

Trois des hôtels comportent un centre de thalassothérapie :

  • Marhaba Thalasso & Spa (RIU Palace Marhaba Hammamet) ;
  • Les Néréides Thalasso (Marhaba Tour Khalef) ;
  • Les Néréides Thalasso (RIU Imperial Marhaba).

Grâce à un partenariat avec le groupe hôtelier américain Starwood, il gère également deux hôtels 5 étoiles de son enseigne :

  • le Sheraton Tunis Hotel & Tower ;
  • le Sheraton Hammamet.

Le groupe est dirigé par M'hamed Driss, PDG et fondateur né le 13 octobre 1923 à Sousse[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Bulletin officiel du Conseil du marché financier »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) [PDF], sur cmf.org.tn, , annexe I
  2. a et b Mohamed Bargaoui, « M'Hamed Driss », sur leaders.com.tn, (consulté le 20 juillet 2018)
  3. a et b « Groupe Marhaba de M'hamed Driss déficitaire de 10 millions de dinars en 2016 », sur ilboursa.com, (consulté le 20 juillet 2018)

Lien externe[modifier | modifier le code]