Marguerite de Huntingdon (dame de Galloway)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marguerite d'Écosse.

Marguerite d'Huntingdon (né vers 1194 morte après 6 janvier 1233), princesse écossaise du XIIIe siècle à l'origine des prétentions au trône de son petit-fils Jean Baliol lors de la crise de succession écossaise en 1290.

Famille et postérité[modifier | modifier le code]

Marguerite d'Huntingdon est la fille ainée David de Huntingdon († 1219) et de son épouse, Matilde de Chester († 1233), fille de Hugh de Kevelioc Comte de Chester († 1181)[1]. et sœur et héritière de Ranulph de Blondeville († 1232)[2],

Margaret est pour Richard Oram la seconde femme Alan de Galloway († 1234)[3], qu'elle épouse en 1209[4], Elle lui donne un fils et deux fillesː

  • Thomas le seul fils légitime d'Alan est attesté vers 1220, mais il meurt jeune peu après[5].
  • Christiana, épouse de William de Forz, 4e comte d'Albemarle († 1260)[6].
  • Dervorguilla († 1290), épouse de Jean de Bailleul, Lord de Barnard Castle († 1268)[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Richard Oram (2000). The Lordship of Galloway. Edinburgh: John Donald. (ISBN 0 85976 541 5) – via Google Books.
  • (en) Richard Oram Alan, Lord of Galloway (b. before 1199, d. 1234). Oxford Dictionary of National Biography. Oxford University Press.
  • (en) M. Prestwich, (2005). Plantagenet England, 1225–1360. New Oxford History of England. Oxford: Clarendon Press. (ISBN 0-19-822844-9).
  • (en) K.J. Stringer, KJ (1985). Earl David of Huntingdon, 1152–1219: A Study in Anglo-Scottish History. Edinburgh: Edinburgh University Press. (ISBN 0 85224 486 X).
  • (en) K.J. Stringer, (1998) [1993]. Periphery and Core in Thirteenth-Century Scotland: Alan Son of Roland, Lord of Galloway and Constable of Scotland. In Grant, A; Stringer, KJ. Medieval Scotland: Crown, Lordship and Community. Edinburgh: Edinburgh University Press. p.  82–113. (ISBN 0 7486 1110 X).
  • (en) K.J. Stringer, K (2008). David, Earl of Huntingdon and Lord of Garioch (1152–1219). Oxford Dictionary of National Biography (January 2008 ed.). Oxford University Press.

Lien externe[modifier | modifier le code]