Isabelle de Huntingdon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Isabelle d'Huntingdon (née vers 1206 - morte en 1251), princesse écossaise du XIIIe siècle à l'origine des prétentions de la maison Bruce au trône d'Écosse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Isabelle d'Huntingdon est la seconde des filles de David de Huntingdon († 1219) et de son épouse, Matilde de Chester († 1233), fille de Hugh de Kevelioc Comte de Chester († 1181)[1]. et sœur et héritière de Ranulph de Blondeville († 1232)[2],

Elle épouse vers 1219 Robert IV de Bruce, 4e Lord d'Annandale et cette union est à l'origine des prétentions au trône d'abord de son fils Robert V Bruce le Compétiteur lors de la crise de succession écossaise de 1290 et ensuite en 1306 de son arrière petit-fils Robert Bruce[3].

Après la mort en de son frère John le Scot son fils Robert V Bruce né vers 1220/1225 aurait été reconnu en 1238 héritier présomptif du royaume par le roi Alexandre II d'Écosse, sans héritier jusqu'en 1241[4]. Elle obtient ensuite comme héritage le , les châteaux de Writtle et d'Hatfield, en Essex . Elle meurt en 1251 et est inhumé dans l'abbaye de Saltre près de Stilton dans le Huntingdonshire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Stringer (1985) p. 181 tab. 3.
  2. Stringer (2008).
  3. (en) Michael Brown The Wars of Scotland 1214~1371 The New Edinburgh History of Scotland IV. Edinburgh University Press, (Edinburgh 2004) (ISBN 0748612386)ː « The royal house of Scotland 1214-1290 » p. 10
  4. (en) G.W.S. Barrow Robert Bruce and the Community of the Realm of Scotland E.U.P 4e édition (Edinburgh 2005) (ISBN 0-7486-2022-2) p. 31

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]