Marcel de Chalon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Marcel de Chalon, mort sous Marc-Aurèle (en 177 ou 179), fut martyr à Chalon-sur-Saône.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Pour avoir refusé d'adorer les dieux païens, ce diacre fut condamné par un gouverneur du nom de Priscus à être écartelé en étant attaché à des arbres, flagellé, livré aux flammes et enterré jusqu'à la ceinture dans le champ d'un dieu Bacon, où il agonisa pendant trois jours et mourut le .

Ce diacre fut vénéré et un oratoire fut dressé sur les lieux de son supplice. C'est aujourd'hui l'abbaye Saint-Marcel-lès-Chalon.

Sa fête est célébrée le 4 septembre.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marguerite Sermesse, « Saint-Marcel-lès-Chalon », revue Images de Saône-et-Loire, no 6, , pp. 12-13.