Maksim Berezovsky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maksymilian Berezowski.
Ne doit pas être confondu avec Maksymilian Berezowski.

Maxime Sozontovitch Berezovsky ( à Hloukhiv en Ukraine - à Saint-Pétersbourg, Empire russe), est un compositeur, chef d'orchestre, chanteur d'opéra et violoniste ukrainien. Berezovsky est le premier compositeur ukrainien à être reconnu en Europe et le premier à composer un opéra, une symphonie et une sonate pour violon. Son œuvre la plus connue est la chorale sacrée écrite pour l'Église orthodoxe. La plupart de ses œuvres ont été perdues, seulement 3 sur 18 chants connus ont été retrouvés. Dmitri Bortnianski était tenu pour être le premier compositeur de symphonie d'Ukraine jusqu'à la découverte en 2002 de la symphonie de Berezovsky, composée entre 1770 et 1772, par Steven Fox dans les archives du Vatican.

Début de sa vie[modifier | modifier le code]

Peu de choses sont connues sur la biographie de Berezovsky. Son histoire a été reconstituée dans une courte nouvelle écrite en 1840 par Nestor Koukolnik et jouée par Peter Smirnov, mise en scène au Théâtre Alexandra à Saint-Pétersbourg. De nombreux détails de cette œuvre de fiction, acceptés initialement comme vrais, se sont depuis révélés inexacts. Certains pensent que Berezovsky est né le 27 octobre 1745 à Hloukhiv, et a étudié à l'Université nationale de Kiev-Mohyla-Académie. Cependant, aucune preuve tangible ne confirme cette information : son nom ne figure pas dans les annales de l'Académie. Hloukhiv était la seule autre école de musique pour chanteurs du Chœur de la Cour Impériale, il est probable qu'il y a passé quelques années lors de son enfance. De nos jours, il y a un monument à Maxime Berezovsky à Hloukhiv, où l'on pense qu'il est né.

Éducation[modifier | modifier le code]

Le 29 juin 1758, il accepta de participer en tant que chanteur à la chapelle Prince Peter Fedorovych à Oranienbaum (actuellement Lomonossov), près de Saint-Pétersbourg. Berezovsky participa à des représentations d'opéras italiens, son nom figure dans les livrets des opéras Alessandro nell'Indie de Francesco Araja et la Semiramide riconosciuta de Vincenzo Manfredini représentés à Oranienbaum en 1759 et 1760.

En 1762, il devient chanteur de la chapelle italienne du palais impérial de Saint-Pétersbourg, chœur de la chapelle du palais. Il y étudie avec la chanteuse N. Garani et le directeur de la capella F. Zoppis, et probablement avec les compositeurs Vincenzo Manfredini et Baldassare Galuppi. Il continue en tant que musicien et compositeur pendant la plus grande partie des années 1760.

En 1763, Berezovsky épouse Franzina Uberscher (connue également sous le nom de Francisca Iberchere), diplômée de l'école de théâtre d'Oranienbaum. On ne connaît pas grand-chose à propos de leur vie. Quand il meurt en 1777, les funérailles officielles du compositeur sont confiées au chanteur J. Timchenko. Cela implique que Berezovsky était soit séparé de sa femme soit veuf durant ses derniers jours, puisque une indemnité aurait été normalement donnée à l'épouse du défunt.

Berezovsky fut envoyé en Italie au printemps 1769 pour suivre l'enseignement d'un professeur renommé, le père Giovanni Battista Martini à l'Académie philharmonique de Bologne, où il fut diplômé avec distinctions. Avec son ami diplômé Josef Mysliveček, Berezovsky écrivit pour un examen de composition d'une œuvre polyphonique sur un thème donné. Il s'agissait d'une épreuve similaire à celle donné à Wolfgang Amadeus Mozart quelques mois auparavant. La pièce de Berezovsky à quatre voix est toujours conservée dans les archives de l'académie. Le 15 mai 1771, il devint membre de l'Academia filarmonica.

Les dernières années[modifier | modifier le code]

Son opéra Demofonte sur un livret italien de Pietro Metastasio fut créé en février 1773 à Livourne, en Italie.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]