Maison de Wrangel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maison de Wrangel
Дом Врангеля
Image illustrative de l'article Maison de Wrangel
Localisation
Situation Gazetny pereoulok, 8
Rostov-sur-le-Don
Drapeau de la Russie Russie
Coordonnées 47° 12′ 58″ nord, 39° 43′ 06″ est
Histoire
Date d'érection 1885
Résidents notoires Piotr Nikolaïevitch Wrangel
Protection Monument historique de la Fédération de Russie no 6130004000

La maison de Wrangel (en russe : Дом Врангеля) est un bâtiment de Rostov-sur-le-Don construit en 1885 d’après le projet de l’architecte Nikolaï Dorochenko[1]. Piotr Nikolaïevitch Wrangel passa son enfance et adolescence dans cette maison[2]. La maison de Wrangel est inscrite au registre des monuments historiques russe en qualité de monument d’importance régionale[3]. La maison se trouve dans un état délabré et nécessite une restauration complète[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

La demeure au 8 de la ruelle kazanski pereoulok (de nos jours gazetny pereoulok) a été construite en 1885 d’après les plans de l’architecte Nikolaï Alexandrovitch Dorochenko. Elle connaît plusieurs propriétaires avant d’être achetée par le baron Nikolaï Egorovitch Wrangel[1]. Nikolaï Wrangel est savant, écrivain et collectionneur d’antiquariat. Sa femme Maria Dmitrievna est à l’origine de la première école du dimanche pour femmes de Rostov. Leur fils Piotr Nikolaïevitch deviendra une des figures des armées blanches lors de la guerre civile russe[4].

Après la prise du pouvoir par les Bolchéviques le bâtiment est nationalisé et accueille l’école maternelle no 68. Dans les années 1990 la maternelle ferme et le bâtiment est laissé à l’abandon[2]. L’administration de l’oblast de Rostov inscrit par sa décision no 411 du la maison de Wrangel aux monuments historiques d’importance régionale[3]. En 2006 le bâtiment est cédé gracieusement en location à l’éparchie de Rostov[4] avec l’obligation de rénover[5]. L’éparchie prévoit de rénover le bâtiment et d’y installer un centre d’information ainsi qu’un musée[6]. En 2011 il est question de créer dans la maison un musée dédié à Alexandre Soljenitsyne[7]. L’éparchie ne parvient toutefois pas à recueillir les fonds nécessaires à la rénovation, se contentant de refaire le toit et d’installer des fenêtres provisoires en 2012[4]. L’état du bâtiment se dégrade régulièrement depuis 2006[5]. En septembre 2011 une initiative locale attire l’attention sur l’état du monument historique[8]. En mars 2013 l’éparchie de Rostov vend la maison de Wrangel pour neuf millions de roubles à la société « OOO Oupravlenié Mekhanizatsii », cette somme servant à la rénovation de la cathédrale de la nativité de la mère de Dieu de Rostov[4].

En 2015 l’administration municipale débat de l’avenir de la maison : la rénovation coûterait 130 millions de roubles, la démolition et la reconstruction d'une copie uniquement 20 millions. L’idée d’une démolition est largement rejetée par le public[9].

En 2016 on prévoit la rénovation et l’installation d’une maison de la jeunesse. Le devis pour la rénovation s’élève à 115 millions de roubles[10].

D’après le maire de Rostov, Sergueï Gorban’, la maison rénovée pourrait accueillir un musée du général Wrangel[11],[12]. La mairie espère que le musée attirera de nouveaux visiteurs[13].

Début 2017 la rénovation n’a toujours pas été achevée, qui plus est le bâtiment a fait l’objet d’actes de vandalisme[14],[15].

Architecture[modifier | modifier le code]

La façade principale du bâtiment, donnant sur la ruelle gazetny pereoulok, est richement décorée. L’entrée du corps de logis est ornée de colonnes doriques surmontées d’un attique rectangulaire[1]. Une partie des décorations intérieures a été conservée[2].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (ru) « Ростовская епархия продала дом Врангеля », sur Novaïa Gazeta,‎ (consulté le 15 septembre 2013).
  2. a, b et c (ru) Irina Aroyan, « Детский сад мой и Врангеля », sur Moskovski Komsomolets,‎ (consulté le 15 septembre 2013).
  3. a et b (ru) « Ростов-на-Дону (объекты культурного наследия регионального значения) », sur donland.ru (consulté le 15 septembre 2013).
  4. a, b, c, d et e (ru) « Епархия продала домик Врангеля в Ростове-на-Дону », sur RIA Novosti,‎ (consulté le 15 septembre 2013).
  5. a et b « Дом барона Врангеля: красота не спасла? » (consulté le 30 janvier 2017).
  6. (ru) Vladimir LevendorskiВладимир Левендорский, « Печальный юбилей », sur voopiik-don.ru (consulté le 15 septembre 2013).
  7. (ru) « В доме Врангеля — музей Солженицына », sur nvgazeta.ru,‎ (consulté le 22 février 2017).
  8. (ru) « «Красота спасёт красоту». », sur voopiik-don.ru (consulté le 30 janvier 2017).
  9. Alexandre Stepanov, « Старинному особняку баронов Врангелей в центре Ростова грозит снос », sur KP.RU,‎ (consulté le 30 janvier 2017).
  10. (ru) Alexeï Sakounov, « Новый собственник дома Врангеля в Ростове хочет сделать в нём молодёжный клуб », sur donnews.ru,‎ (consulté le 15 septembre 2013).
  11. « В отреставрированном доме Врангеля откроют музей », sur Городской репортер,‎ (consulté le 30 janvier 2017).
  12. (ru) « Дом Врангеля в Ростове восстановят в 2016 году », sur www.rostov.aif.ru (consulté le 30 janvier 2017).
  13. « В Ростове восстановят дом Врангеля », Большой Ростов (consulté le 30 janvier 2017).
  14. « Вандальная надпись появилась на Доме Врангеля в Ростове », sur Privet-Rostov.ru (consulté le 30 janvier 2017).
  15. (ru) « Вандалы в Ростове захватили Дом Врангеля и потребовали насилия над детьми », sur bloknot-rostov.ru (consulté le 30 janvier 2017).