Lysiane Bernhardt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis M.-T. Bernard)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bernhardt.
Lysiane Bernhardt
Alias
M.-T. Bernard
Naissance
Paris, Drapeau de la France France
Décès (à 81 ans)
Draveil, Essonne
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

Surprise-party (1941)

Lysiane Bernhardt, née le à Paris et morte le à Draveil, est une actrice et, sous le pseudonyme de M.-T. Bernard, une femme de lettres française, auteur de roman policier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la petite-fille de Sarah Bernhardt (1844-1923).

Elle épouse le 7 mars 1921 à Paris, dans le 17e arrondissement, Louis Collin du Bocage, mieux connu comme le dramaturge Louis Verneuil, qui lui écrit deux pièces :

  • Daniel, pièce créée le 10 novembre 1920 au Théâtre Sarah-Bernhardt, et qui voit la dernière apparition en public de Sarah Bernhardt, à Turin, à l'automne 1922 ;
  • Régine Armand, pièce que Lysiane Bernhardt joue elle-même le 20 avril 1922 au Théâtre Sarah-Bernhardt ;

Les époux divorcent en 1923.

Le 6 mars 1928, Lysiane Bernhardt épouse en secondes noces Jacques Gassier.

En 1945, elle publie un ouvrage consacré à sa grand-mère, Sarah Bernhardt, intitulé Sarah Bernhardt, ma grand-mère, aux Éditions du Pavois.

Sous le pseudonyme de M.-T. Bernard, elle fait également paraître deux romans policiers[1] :

  • Surprise-party, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. Le Masque no 310, 1941 ; Bruxelles, Le Masque belge, 1941
  • L'Arbre qui saigne, Paris, S.E.P.E., coll. Le Labyrinthe, 1944

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Baudou et Jean-Jacques Schleret, Le Vrai Visage du Masque, volume 1, Paris, Futuropolis, 1984, p. 61

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]