Médéric Blondel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blondel.

Médéric Blondel
Biographie
Naissance
Décès
Ordre religieux Ordre de Saint-Jean
de Jérusalem
Architecte de l'Ordre
Depuis le 1657
Chevalier de grâce de l'Ordre

Médéric Blondel (1628-1698), architecte de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Il est le frère du « Grand Blondel » Nicolas-François Blondel lui aussi architecte, connu pour son Cours d'architecture enseigné à l'Académie royale d'architecture.

Activité à Malte[modifier | modifier le code]

Arrivé à Malte en 1657, il se met au service des Hospitaliers, il en devient chevalier de Malte pour les services rendus. Il travaille avec Francesco Buonamici, un architecte italien qui a introduit l'art baroque à Malte[1]. Dans les années 1960, il fait des propositions répétées pour la modernisation des fortifications de Senglea tirant un enseignement positif des batteries d’artillerie à « fleur d'eaux », terme toujours utilisé en français connotant l'origine de Blondel. À partir de 1670, il réalise les projets d'Antonio Maurizio Valperga, les fortifications de Floriana, la ligne de fortifications de Cottoner et le fort Ricasoli[2], quand celui-ci est rappelé par le duc de Savoie.

Réalisations pour les Hospitaliers[modifier | modifier le code]

Il a participé, entre de longues périodes d'inactivité dues à la maladie, à l'église des Carmes de Mdina[3] (1666), aux églises et Saint-Roch[4] (1675-1679) à La Valette (terminées en 1681). Il a collaboré avec Gregorio Garafa en 1681 à la reconstruction de l'église Saint-François-d'Assise de La Valette et en 1683 aux remodelage de l'auberge hospitalière d'Italie[5] en rajoutant un deuxième étage[6]. Il travaille aussi avant Romano Carapecchia à l'église Sainte-Catherine-d'Italie[7] à La Valette.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Leonard Mahoney, p. 308-309
  2. Alfie Guillaumer, Bliet u Rħula Maltin, Klabb Kotba Maltin, vol. 1, Malta, 2002, p. 339
  3. Alain Blondy, Malte, Arthaud, Paris, 1997, p. 187.
  4. Alfie Guillaumer, Bliet u Rħula Maltin, Klabb Kotba Maltin, vol. 2, Malta, 2002, p. 883
  5. Alfie Guillaumer, Bliet u Rħula Maltin, Klabb Kotba Maltin, vol. 2, Malta, 2002, p. 922.
  6. Alain Blondy, Malte, Arthand, Paris, 1997, p.84.
  7. Alfie Guillaumer, Bliet u Rħula Maltin, Klabb Kotba Maltin, vol. 2, Malta, 2002, p. 894

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Leonard Mahoney, 5000 years of Architecture in Malta, Valletta Publishing, Malta, 1996

Articles connexes[modifier | modifier le code]