Blondel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie des personnes portant le même patronyme.

Le patronyme Blondel est dérivé comme diminutif du surnom blond, donc pour quelqu'un aux cheveux blonds.

Voir aussi la variante néerlandaise Blondeel.

Patronyme[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

D’après le site généalogie.com[1], le patronyme Blondel est un diminutif qui se rencontrait au XIXe siècle essentiellement en Normandie. Le site Geneanet[2] précise que c’est un diminutif de Blond (celui qui a les cheveux blonds), diminutif qui existe également sous de nombreux autres dérivés : Blondin, Blondain, Blondard, etc.

Cette étymologie rend probable l'apparition simultanée de plusieurs lignées de Blondel, au moment où les noms de famille se sont fixés, aux XIIe et XIIIe siècles. D’après Geneanet, les Blondel sont particulièrement nombreux dès le XVIe siècle dans les actuels départements de Seine-Maritime, du Nord, du Pas-de-Calais, de l'Ain, à Paris et en Seine-et-Marne. Le patronyme est également attesté dès 1372 en Bourgogne, en la personne de Jean Blondel, premier écuyer "trenchant" du duc de Bourgogne Philippe le Hardi[3], ancêtre commun aux Blondel bourguignons André (physicien), Georges (historien), Maurice (philosophe), Charles (conseiller d'État) et Jacques (écologue)[4],[5],[6].

Selon les sites généalogiques cités, le patronyme occuperait les 264e ou 583e rangs des noms de famille en France.

Blondel[modifier | modifier le code]

Blondel est un nom de famille notamment porté par :

Noms composés
  • Blondel de Nesle (1175-1210), poète et seigneur du nord de la France, auteur de chansons courtoises.

Pseudonyme[modifier | modifier le code]

Homophone[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Genealogie »
  2. « Geneanet »
  3. N. de Bois-Morel, Dom Des Salles et Louis-François-Joseph de La Barre, Mémoires pour servir à lʹhistoire de France et de Bourgogne, contenant un journal de Paris, sous les règnes de Charles VI. & de Charles VII, Paris, Gandouin & Giffart, (lire en ligne), p. 57
  4. Charlotte Fouilleron, « Les Blondel », sur L'Express, (consulté le 6 juillet 2014)
  5. Qui êtes-vous ? : annuaire des contemporains - notices biographiques, Paris, Ehret, G. Ruffy, successeur, (lire en ligne), p. 84
  6. Généalogie simplifiée de la famille Blondel dans Daniel Dubuisson, « La maison Blondel », Terroir, Société historique et touristique de la région de Fontaine-Française, no 148,‎ , p. 13-21