Lycée Hugo-Treffner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lycée Hugo-Treffner
Image illustrative de l'article Lycée Hugo-Treffner
Lycée Hugo-Treffner
Généralités
Pays Drapeau de l'Estonie Estonie
Coordonnées 58° 22′ 57″ nord, 26° 43′ 15″ est
Adresse
Tartu
Site internet www.htg.tartu.ee/engVoir et modifier les données sur Wikidata
Cadre éducatif
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Estonie

(Voir situation sur carte : Estonie)
Point carte.svg

Le Lycée Hugo Treffner (estonien : Hugo Treffneri Gümnaasium, sigle: LHT) est un lycée situé dans la ville estonienne de Tartu.

Origines[modifier | modifier le code]

Il a été fondé par une personnalité reconnue du mouvement national estonien, Hugo Hermann Fürchtegott Treffner (1945-1912). Son idée était de rendre l’éducation secondaire accessible aux jeunes estoniens qui, pour différentes raisons (préparation insuffisante, âge de la majorité, manque de ressources économiques), n’étaient pas acceptés dans les autres établissements secondaires publics. Treffner a commencé ses études à la faculté de philosophie mais peu après, il a opté pour la faculté de théologie qu’il a terminée en 1880. Comme Hugo Treffner était étroitement lié au mouvement nationaliste, les dirigeants de l’église luthérienne germano-baltique ont refusé de lui confier un poste de pasteur. Alors, il s’est engagé dans le domaine de l’éducation et en attendant de pouvoir fonder sa propre école, il a travaillé comme précepteur et a donné des cours privés.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Lycée Hugo Treffner se situe dans le cœur de la ville universitaire de Tartu. Sous le mandat du Tsar Russe, Hugo Treffner (en) était le premier proviseur en Estonie à accepter les garçons estoniens dans son école. C’était le premier lycée privé à Tartu. Aujourd’hui, LHT est le seul lycée en Estonie qui n’a pas de collège, c’est-à-dire le seul lycée « pur ».

L’Université de Tartu a depuis toujours influencé le LHT par sa proximité géographique et ses liens étroits avec l’école. La spécificité historique et actuelle de l’établissement ne provient pas uniquement de la proximité géographique de l’université (300 m) ; mais aussi du système d’enseignement qui est très similaire. Treffner a souvent engagé des lecteurs de l’université, bien que pour un salaire assez élevé. Mais économiquement, l’école dépendait entièrement des taxes de scolarité sans aucun soutien financier supplémentaire.

Grâce à son école, Hugo Treffner a rendu un service énorme à la vie intellectuelle estonienne : il a donné à la société des hommes cultivés et déterminés qui, sans lui, n’auraient pas eu l’accès à l’éducation supérieure. Treffner s’en est même vanté : « Je suis l’homme qui se rend auprès des Russes et en parlant allemand, s’occupe des affaires estoniennes » [réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 7 septembre 1883, Hugo Treffner a obtenu le droit de fonder son école qui a commencé à être opérationnelle en janvier 1884. C’était un collège avec des classes sixièmes, cinquièmes et quatrièmes où la langue d’enseignement était l’allemand. Dès 1886, l’école était située rue Hobuse.

À cause de la politique de russification de l’Empire tsariste, en 1889, le russe est devenue la langue d’enseignement. En 1907, Hugo Treffner a obtenu l’autorisation et le nom d’un lycée privé pour son établissement.

À partir de l’automne 1918, l’enseignement se faisait en estonien car la République Estonienne avait été mise en place la même année. En février 1919, l’école a déménagé dans le bâtiment actuel à l’angle des rues Munga et Rüütli ; ce qui en a fait la plus grande école d’Estonie. Une partie de l’ancien lycée Alexandre y a été annexé. L’esprit patriotique estonien du LHT est bien prouvé par le fait qu’environ 12 % des soldats-lycéens participant à la Guerre d’Indépendance (1918-1920) étaient des « treffneristes » (230 sur 2 000 dont le plus jeune n’avait que 14 ans).

Au début de l’Occupation Soviétique, en 1944, l’ancien LHT a fusionné avec le 1er lycée de Tartu, formant ainsi la 1re École Secondaire de Tartu qui opérait dans le bâtiment actuel du LHT.

En 1954, l’école qui avait été jusque-là un établissement prévu pour les garçons, a ouvert ses portes aussi aux filles. En 1958, l’école a reçu le nom d’un célèbre écrivain estonien qui y avait fait, auparavant, une partie de ses études : Anton Hansen Tammsaare. L’établissement fut rebaptisé 1er lycée Tammsaare de Tartu.

La première classe spécialisée en mathématiques a été ouverte en 1961 et ensuite une classe de physique a été ouverte en 1964. Puis, en 1969, les deux classes ont fusionné et donné naissance à une classe de sciences. En 1989 et en 1996, une classe de sciences naturelles et une classe de sciences humaines et de lettres ont été mises en place. Enfin, en 1990, le Lycée Hugo Treffner a été restauré et le système de modules y a été introduit. En 1998, l’école est devenue un lycée classique avec trois classes : seconde, primaire et terminale.

Le 16 novembre 1998, un incendie a ravagé le bâtiment de l’école. Les travaux de restauration ont commencé en 1999. En 2000, le déménagement a commencé dans le bâtiment partiellement restauré. En 2002, les travaux étaient finis.

Le lycée aujourd’hui[modifier | modifier le code]

Le principal est Ott Ojaveer (depuis 2001) et la directrice des études est Aime Punga.

Le lycée Hugo Treffner se situe dans le centre ville de Tartu au 12, rue Munga. Ce bâtiment a abrité des écoles pendant plus de deux cents ans. En effet, avant le LHT, il y a eu beaucoup d’autres écoles dont la plus connue est peut-être le lycée de province de Tartu.

Le bâtiment actuel de l’école se compose en fait de quatre ensembles et comprend tout un quartier de la vieille ville entouré des rues Munga, Jaani, Rüütli et Lübecki. Le bâtiment a deux étages mais il faut prendre en compte également les caves et le grenier ainsi qu’une cour intérieure où les professeurs peuvent garer leurs voitures et les élèves leurs vélos. On peut déjeuner à la cantine au rez-de-chaussée et se reposer sur les canapés confortables de la salle de repos sous la toiture. Au centre de l’école, il y a un atrium où les élèves se rassemblent et s’assoient pendant les récréations. L’école dispose aussi d’une bibliothèque avec deux salles de lecture et bien sûr, une salle des fêtes. Dans la cave, il y a le musée du Lycée Hugo Treffner.

Pendant la dernière restauration, on a essayé de sauvegarder et d’exposer des détails originaux le mieux possible. Les solives en bois sous la salle de repos, le plafond peint du XIXe siècle dans une classe au rez-de-chaussée, les toilettes découvertes pendant la construction du bureau du principal en sont des bons exemples. En même temps, le bâtiment est très moderne et confortable bien muni de moyens d’info technologie. Après l’incendie de novembre 1998, pendant les travaux, on a beaucoup reconstruit et rénové les bâtiments.

Enseignement

Au lycée Hugo Treffner, l’enseignement se base sur un système de modules. Dans une année, il y a 35 semaines de cours ; en tout, il y a au moins 175 journées scolaires. Chaque année scolaire est divisée en 5 modules de 7 semaines (en général un module comprend 35 journées de travail). Chaque module est composé de 6 semaines de cours et d’une semaine d’évaluations (examens) et de consultations. Chaque module est composé d’un certain nombre de cours, en général de 7-8 (par exemple le premier cours de math, le 5e cours d’estonien etc.). Les cours de gymnastique et les travaux pratiques ont lieu pendant toute l’année.

Tous les cours finissent par une évaluation, dont la forme est définie dans le syllabus de la matière. Au début de chaque cours, les professeurs informent les élèves de la forme et du contenu de l’évaluation.

La journée scolaire est composée de deux types de cours : de 45 minutes et de 90 minutes.

Filières

Une filière est constituée d’un ensemble de matières dont l’objectif est d’obtenir des savoirs approfondis dans un domaine précis. Une filière est formée par l’ajout de matières à option aux matières obligatoires qui sont prévues dans le programme éducatif national.

Au LHT, on peut choisir entre trois filières : il y a deux classes de sciences ; deux classes de sciences humaines et de lettres ; une classe de sciences naturelles. L’objectif des sciences humaines et des lettres est d’obtenir des savoirs approfondis en culture générale. En ce qui concerne les sciences, l’accent est mis sur les mathématiques, la physique et l’informatique. Les élèves qui ont choisi les sciences naturelles obtiennent des savoirs approfondis en chimie et biologie

Intérêts

Le LHG offre des diverses occasions de pratiquer des activités différentes :

  • Le chœur mélangé « ANIMA »
  • Le journal Miilang - le but est de refléter tout ce qui se passe dans l’école, en plus des événements culturels par les yeux des « treffneristes »
  • Le club sportif – on peut jouer au basket, volleyball, indiaca et floorball mais aussi pratiquer des activités physiques générales
  • Le club d’arts martiaux – on peut apprendre du Wado-ryu karaté, Hontai yoshin ryu ju-jutsu et Escrima
  • Le club de dance « Tantsutallad » - en général on apprend et danse les danses nationales d’Estonie mais aussi des danses nationales de Lettonie et Moldavie. En plus on pratique de la danse show
  • La troupe de théâtre
  • Le club de beaux arts – la direction est surtout vers la peinture expressive et vers les techniques et pensées non traditionnelles
  • Le club de discussion – on apprend à discuter raisonnablement et à exprimer ses opinions logiquement.

Quelques illustres anciens élèves et professeurs[modifier | modifier le code]

Anciens élèves
Professeurs
  • Villem Grünthal Ridala (1885-1942) – professeur d’estonien ; poète estonien, interprète, savant de la langue et du folklore estoniens
  • Rudolf Tobias (1873-1918) – professeur de chant; le premier compositeur estonien qui avait une éducation musicale, organiste et chef d’orchestre, il a écrit les premières compositions instrumentales d’Estonie
  • Johannes Voldemar Veski (1873-1968) – professeur de latin, d’allemand et d’estonien; docteur émérite de l’Université de Tartu, l’auteur du Dictionnaire de Bon Usage de Langue estonienne
  • Richard Kleis (1896-1982) – professeur d’histoire et d’éducation civique, de latin; rédacteur de l’Encyclopédie Estonien Soviétique et d’autres ouvrages de référence
  • Eduard Vääri (1926-2005) – professeur d’estonien; savant de la langue estonienne, un des auteurs du Lexique des Mots Étrangers

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Le roman Indrek. Vérité et Justice, tome 2, de l’écrivain Anton Hansen Tammsaare, parle de la vie scolaire et quotidienne d’Indrek Paas, le personnage principal, dans l’école de Maurus (en fait le Lycée Hugo Treffner dont Tammsaare lui-même était élève à l’époque décrite dans le roman). Le personnage le plus distingué est le principal Maurus qui est une copie plus ou moins exacte d’Hugo Treffner, le fondateur et le premier principal de l’école.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • H. Palamets, H., Lugusid toonasest Tartust, Kleio, 2003
  • A. Ilus, , H. Jõgi H., A. Kaalep, V. Laja, A. Liim, Treffoonia 110, OÜ Greif, 1994