Lunettes de Galilée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les lunettes de Galilée au Musée Galilée de Florence.

Les lunettes de Galilée sont deux lunettes astronomiques construites par Galilée, destinés à l'observation du ciel.

Les seuls deux originaux conservés à ce jour se trouvent au Musée Galilée de Florence. Leur nom de "télescope" dérive de la proposition du prince Federico Cesi, fondateur de l'Académie des Lyncéens, de nommer ainsi l'instrument, combinant le préfixe tele (loin) et le verbe skopeo (voir) en grec ancien. (Les lunettes sont des "télescopes réfracteurs", même si le nom "télescope" est généralement réservé en français aux télescopes réflecteurs.)

Galilée conçut aussi d'ingénieux accessoires pour l'emploi du télescope : un micromètre, essentiel afin de mesurer la distance entre Jupiter et ses satellites, et un hélioscope, qui permettait d'observer les taches solaires sans subir de dommages aux yeux.

Première lunette[modifier | modifier le code]

La première lunette de Galilée est composé d'un tube principal et de deux sections mineures, dans lesquelles sont placés l'objectif et l'oculaire. Le tube principal se compose de deux tubes semi-circulaires tenus ensemble par un fil de cuivre et recouverts de papier. L'objectif est biconvexe et mesure 51 millimètres de diamètre, mais les rayons de courbure des surfaces ne sont pas pareils ; la distance focale est de 1 330 millimètres, l'épaisseur au centre de 2,5 millimètres. L'oculaire est plan-concave et mesure 26 millimètres de diamètre ; le côté concave a un rayon de courbure en direction de l'œil de 48,5mm ; son épaisseur au centre est de 3 mm, la distance focale de −94 millimètres (la distance focale négative indique qu'il s'agit d'une lentille divergente). Cet instrument peut agrandir les objets 14 fois et dispose d'un champ visuel de 15'.

Deuxième lunette[modifier | modifier le code]

La deuxième lunette de Galilée est composé d'un tube principal, à l'extrémité duquel sont insérées deux sections distinctes, portant l'objectif et l'oculaire. Le tube, formé de lamelles de bois jointes, est revêtu de cuir rouge (devenu marron au cours du temps) ornée de frises en or. L'objectif plan-convexe, avec un côté convexe vers l'extérieur, mesure 37 millimètres de diamètre, il a une ouverture de 15 millimètres, une distance focale de 980 millimètres et une épaisseur au centre de 2,0 millimètres. L'oculaire original a été perdu et il a été remplacé au XIXème siècle par un oculaire biconcave de 22 millimètres de diamètre, dont l'épaisseur au centre est de 1,8 mm et la distance focale de −47,5 millimètres (la distance focale négative indique le fait qu'il s'agit d'une lentille divergente). L'instrument peut agrandir les objets 21 fois et possède un champ visuel de 15'. Ce télescope est enregistré dans l'inventaire de 1704 de la Galerie des Offices comme "Un télescope de Galilée de bras 1 2/3 de longueur (973 millimètres) en deux morceaux pour pouvoir être allongé, recouvert de cuir de plusieurs couleurs et de frises dorées, avec deux lentilles, dont l'oculaire est incliné" : l'oculaire existait donc toujours, mais il était détaché du tube. C'est à partir de la fin du XVIIIème siècle que l'on a perdu les traces de la lentille oculaire originale.

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Istituto e Museo di storia della scienza (Firenze), Museo di storia della scienza: catalogo, Florence, Giunti, , 350 p. (ISBN 88-09-20036-5), p. 72, fiche n. 1-2.
  • (en) Istituto e Museo di storia della scienza (Firenze), Catalogue of early telescopes, Florence, Giunti, (ISBN 8809216806), p. 30, fiche n. 001.
  • (it) Il telescopio di Galileo, lo strumento che ha cambiato il mondo, Florence, Giunti, , 154 p., fiche n. 2.2.6-2.2.7.
  • (en) Musa musaei. Studies on scientific instruments and collections in honour of Mara Miniati, Florence, L.S.Olschki, (ISBN 8822252381), pp. 155-172.

Liens externes[modifier | modifier le code]

(it) « Lente », sur Museo Galileo (consulté le 23 septembre 2016).