Louis Royer (négociant)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Louis Royer et Royer.

Louis Royer, né en 1825 et décédé à Jarnac en 1903, est le fondateur de la maison de négoce de cognac qui porte son nom.

Biographie[modifier | modifier le code]

Louis Royer est le fils d'un tailleur de pierre. Il devient maître de chai.

Il est protestant et franc-maçon, membre du Grand Orient de France[1].

Cognacs Louis-Royer[modifier | modifier le code]

La maison de négoce Louis Royer a été fondée en 1853 à Jarnac par Louis Royer, qui était alors maître de chai. Il rachète en 1896 la maison Duret[2], fondée par Jules Duret[3].

Son petit-fils André Louis Royer (1886-1964) lui succède. Il est maire radical-socialiste de Jarnac de 1938 à 1941, puis en 1944-1945 et de nouveau de 1947 à 1956[4]. Le fils de ce dernier, André Jacques Royer (1923-2011), prend ensuite la tête de la maison.

En 1989, l'entreprise est rachetée par le groupe japonais Suntory. En 2015, Suntory revend Louis-Royer au groupe français Terroirs Distillers, propriété de la famille Picard ; en effet, l'acquisition de Beam en 2014 lui a apporté Courvoisier, maison dont le chiffre d'affaires est beaucoup plus important[5].

La maison Louis-Royer a toujours été une maison de négoce qui ne possédait pas ses propres vignes. Pour la première fois, elle a fait en 2012 l'acquisition d'un domaine viticole, d'une superficie de 35 hectares, situé à Saint-Fort-sur-le-Né, en Grande Champagne[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. André Benoist, Catholiques et protestants dans l'Ouest de la France du XVIe siècle à nos jours, Société des antiquaires de l'Ouest, 2006, p. 363, 366.
  2. Marie-Chantal Nessier, Françoise Royer, Théodore Duret : entre négoce de cognac et critique d'art, Croît vif, 2010, p. 203. Françoise Royer (1927-2013), née Delons, était l'épouse d'André Jacques Royer.
  3. En 2003, la société Louis-Royer dépose la marque « Jules Duret ».
  4. Son petit-fils Jérôme Royer a été maire (PS) de Jarnac de 2001 à 2014.
  5. « La société familiale Terroirs Distillers achète l'entreprise charentaise au japonais Suntory », Les Échos, 26 juillet 2015.
  6. « Les cognacs Louis-Royer s'offrent un domaine », Sud-Ouest, 9 novembre 2012.

Lien externe[modifier | modifier le code]