Louis Cortambert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Louis Cortambert, né en 1809 à Dompierre-les-Ormes et mort à Bloomfield (New Jersey), le , est un géographe et journaliste français, frère d'Eugène Cortambert et oncle de Richard Cortambert.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il voyage en Italie, en Orient et aux États-Unis et publie dès 1836 des articles dans le National où il ne cache pas ses sympathies saint-simoniennes.

Républicain, il est exilé aux États-Unis après le coup d'État du 2 décembre 1851 et s'installe à Saint Louis (Missouri) où il fonde en janvier 1854 une société d'actionnaires dans le but de faire paraître La Revue de l'ouest dont il devient le rédacteur en chef. Il assiste alors au dîner rassemblant tous les Français de la ville durant lequel l'Amérique fut déclarée « dernier refuge du Droit et de la Liberté »[1].

Cortambert soutient les Icariens de Nauvoo tout en ne partageant pas entièrement les vues au sujet de la religion et rend visite à la communauté de Cheltenham, St. Louis (en) et vient se recueillir devant le cercueil d'Étienne Cabet.

Avec Joseph Déjacque, il rassemble des finances pour publier L'Humanisphère (1858). Vers 1863, il s'installe à New York où il travaille durant dix-huit ans comme rédacteur en chef du Messager franco-américain. Il meurt à Blomfield le 28 mars 1880[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Dieu, Didot le jeune, 1832
  • Voyage au pays des Osages ; Un tour en Sicile, Arthus-Bertrand, 1837
  • Les trois époques du catholicisme, Hachette, 1849
  • Essai de catéchisme rationaliste, Saint Louis, 1855
  • États-Unis d'Amérique. Histoire de la guerre civile américaine, 1860-1865, avec F. de Tranaltos, Amyot, 1867
  • La religion du progrès, H. de Mareuil, 1874
  • Précis de l'histoire universelle selon la science moderne, Dreyfous, 1879

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Stein, Polybiblion: Revue bibliographique universelle, vol. 31, 1881, p. 467 (nécrologie)
  • Léonce Lex, Le conseil général et les conseillers génréraux de Saône-et-Loire : 1789-1889, 1888, p. 186
  • Michel Cordillot, La sociale en Amérique: dictionnaire biographique du mouvement social, 2002, p. 123-124 (Lire en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Cordillot, La sociale en Amérique: dictionnaire biographique du mouvement social, 2002, p. 123
  2. Nécrologie dans l' Étoile des pauvres et des souffrants no 1, par Charles Raynaud

Liens externes[modifier | modifier le code]