Louis Coquelet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coquelet (homonymie).
Louis Coquelet
Biographie
Naissance
Décès
Activité

Louis Coquelet, né à Péronne (Somme) en 1676 et mort à Paris le , est un homme de lettres français, auteur de pièces facétieuses et d'almanachs.

Il se fit une certaine réputation dans le genre burlesque en vogue aux alentours des années 1730. Ses deux pièces les plus connues sont L'Éloge de quelque chose et L'Éloge de rien. Selon Prosper Blanchemain, Coquelet, qui « passait pour un esprit très-fin, très-piquant et surtout très-original », aurait plagié deux auteurs du siècle précédent, Philippes Girard, pour la première, et Jean Passerat, pour la seconde[1]. De même, d'après Louis-Gabriel Michaud, Coquelet se serait inspiré pour son Éloge de la goutte de l’Amphitheatrum sapientiæ du médecin Kaspar Dornau[2].

Selon Joseph-Marie Quérard[3], Coquelet aurait également collaboré aux Mémoires historiques, politiques, critiques et littéraires de Nicolas Amelot de La Houssaye.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Portrait de la dame coquette et artificieuse, 1726
  • Critique de la charlatanerie, divisée en plusieurs discours, en forme de panégyrique, faits & prononcés par Elle-même, 1726 Texte en ligne
Attribué aussi à François-Denis Camusat et à Pierre Carle.
Réédition 2008 aux éditions Allia, avec une notice par Marie Lissart et Étienne Rouziès. (ISBN 978-2-84485-280-9)
  • L'Éloge de quelque chose, dédié à quelqu'un, avec une preface chantante, 1730 Texte en ligne
  • Le Triomphe de la charlatanerie, dédié au Grand-Turc, 1730
  • L'Eloge du mensonge, dédié à tout le monde, 1730
  • Le Calendrier des fous, 1730
  • Éloge de la méchante femme, dédié à Mlle Honesta, 1731
  • Éloge des paysans, dédié aux paysans, 1731

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Prosper Blanchemain, « Philippes Girard Vandomois & Louis Coquelet de Péronne » in Bulletin de la Société archéologique, scientifique et littéraire du Vandomois, 7e année, 3e trimestre, juillet 1868, p. 170-173.
  2. Louis-Gabriel Michaud, Biographie universelle ancienne et moderne, vol. XI, 1855 : Dornau, Gaspard, p. 242.
  3. Cité par Pierre Larousse, Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle, vol. V, 1869 : Coquelet, Louis, p. 82.