Loss Given Default

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Loss Given Default (LGD) est un des trois indicateurs de risque de crédit de la réglementation Bâle II correspondant à l'évaluation la perte encourue en cas de défaut de la part d'une contrepartie. Le Loss Given défault est exprimé en pourcentage.

Exemple : LGD = 100% : perte du total du montant en cas de défaut d'une contrepartie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]