Los Toldos (Santa Cruz)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Los Toldos.

Los Toldos est un site archéologique situé dans la province de Santa Cruz, en Patagonie en Argentine.

Présentation générale[modifier | modifier le code]

Province de Santa Cruz, Argentine

La région de Santa Cruz, située en Patagonie argentine regorge de sites archéologiques, dont certains révèlent une présence humaine remontant à près de 13 000 ans.

Parmi les sites préhistoriques, ceux de la Cueva de las Manos, de Piedra Museo, d'El Ceibo et de Los Toldos sont les plus étudiés et fournissent une richesse d'objets lithiques, artefacts et ossements variés.

Los Toldos[modifier | modifier le code]

Les fouilles archéologiques, conduites par l'archéologue Augusto Cardich et son équipe de spécialistes et d'étudiants de l'Université de La Plata, ont permis de dégager, dans la Grotte no 3, douze couches stratigraphiques archéologiques sur une profondeur de deux mètres.

Cette grotte no 3 est située à flanc de ravin. Sa hauteur est de 1,90 mètre, sa profondeur est de 22 mètres avec une largeur maximale de 20 mètres et minimale de 4 mètres. L'entrée de la grotte est approximativement de 12 mètres de large.

  • La première couche correspond à une occupation tehuelche. Les artefacts sont peu nombreux mais représentatifs de la culture tehuelche.
  • La deuxième couche est très pauvre en objets archéologiques.
  • La troisième couche a révélé de nombreux objets lithiques qui indiquent une occupation plus intensive du lieu. Parmi ces artefacts, des pointes de projectiles, des racloirs, des courts et petits grattoirs, ainsi que des ossements de lamas guanacos, cervidés, renards, rongeurs et oiseaux.
  • Les couches quatre et cinq correspondent à une éruption volcanique. En effet une couche de cendres constitue ces niveaux-là. Il n'y a aucun reste archéologique dans ces deux couches dites "stériles".
Lamas Guanacos de Patagonie
  • Les couches six et sept, correspondent à la culture dite de "Casapiedra" ou "casapedrense", caractérisée par une plus grande quantité d'instruments lithiques destinés sans doute à la chasse au guanaco. Cette culture se développa il y a 7 500 ans en Patagonie. De nombreuses lames retouchées sur les bords, de grands racloirs, couteaux et grattoirs furent mis au jour lors des fouilles.
  • La couche huit est pauvre en objets lithiques. La grotte fut certainement dépeuplée.
  • Les couches neuf et dix livrent un gisement important d'objets de la culture dite "Toldense" (de Los Toldos). On a mis au jour des pointes de lances bifaciales, pointes de lances fines et triangulaires, une grande quantité de racloirs et de larges grattoirs. Les artefacts furent datés au Carbone 14 de 9 000 ans à 11 000 ans. Furent également dégagés des ossements de guanacos, de Nandou d'Amérique (Rhea Americana) et d'équidés.
  • Les onzième et douzième couches ont donné de nombreux artefacts lithiques, datés de 11 000 ans à 13 000 ans. Parmi ces objets, des pointes unifaciales, de grands éclats de pierre grossièrement travaillés et peu retouchés sur les bords, quelques racloirs et grattoirs, ce qui suppose une occupation de chasseurs adaptés à la steppe de la Patagonie. Ils chassent des chevaux tels que le Parahipparion, des camélidés tels que le Lama gracilis et le Lamas Guanicoe. Cet épisode a duré jusque vers le 11e millénaire. Cette évolution technologique a favorisé le développement postérieur de la culture toldense.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]