Loi 10 du football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La loi 10 du football fait partie des lois du jeu régissant le football, maintenues par l'International Football Association Board (IFAB). La loi 10 se rapporte au but marqué.

Le but marqué[modifier | modifier le code]

Un but est marqué quand le ballon a entièrement franchi la ligne de but, entre les montants du but et sous la barre transversale, sous réserve qu’aucune infraction aux Lois du Jeu n’ait été préalablement commise par l’équipe en faveur de laquelle un but aura été marqué. On peut aussi marquer contre son camp.

But marqué directement contre l'adversaire sans avoir été touché par un joueur valable[modifier | modifier le code]

  • coup d'envoi
  • coup de pied de but
  • coup de pied de réparation (penalty)
  • coup franc direct
  • sur un coup de pied de coin (corner)

But refusé[modifier | modifier le code]

Exemples de refus de but :

  • si le ballon qui a franchi la ligne de but est crevé
  • si le ballon a été tiré par un joueur en position de hors-jeu signalé
  • sur coup franc indirect (loi XIII)
  • sur coup franc direct, lorsque le joueur botte le coup franc dans son propre but (loi XIII)
  • sur balle à terre (loi VIII)
  • sur une touche directe (loi XV)
  • sur coup de pied de coin contre son camp (donne lieu à un corner pour l'adversaire)[1] (loi XVII)
  • sur coup de pied de but contre son camp (donne lieu à un corner pour l'adversaire)[1] (loi XVI)
  • si l'arbitre a sifflé avant que le ballon ne pénètre dans le but
  • sur un coup d'envoi contre son camp

Équipe victorieuse[modifier | modifier le code]

L’équipe qui aura marqué le plus grand nombre de buts pendant le match remporte la victoire. Quand les deux équipes marquent le même nombre de buts ou ne marquent aucun but, le match est déclaré nul, et peut être suivi de prolongations.

Règlements des compétitions[modifier | modifier le code]

Pour les matchs se terminant sur un score nul nécessitant un vainqueur, les règlements des compétitions peuvent prévoir des dispositions parmi les trois suivantes :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Ces nouvelles règles d'arbitrage bizarres qui s'appliquent à l'Euro », sur lequipe.fr, (consulté le 11 juin 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]