Liste des indicatifs téléphoniques en Côte d'Ivoire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Phone icon rotated.svg
Indicatifs téléphoniques en
Drapeau de la Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Indicatif international: +225
Préfixe international : 00

Voici la liste des indicatifs téléphoniques en Côte d’Ivoire.

L’indicatif international de la Côte d’Ivoire est le « +225 ».

À partir de la Côte d’Ivoire, le « 00 » est le préfixe pour appeler l’international.

Les numéros mobiles et fixes ont habituellement 10 chiffres dans la forme « XZABPQMCDU »[1].

Les numéros en Côte d’Ivoire s’écrivent en général en cinq tranches de deux chiffres. Les numéros courts de trois chiffres s’écrivent en général en une seule tranche de trois chiffres.

L’autorité responsable est « Autorité de régulation des télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire » (http://www.artci.ci).

Plan de numérotation[modifier | modifier le code]

Plan de numérotation général[2],[3]
Numéro Service Longueur
minimale maximale
00 (Préfixe international)
0 (Téléphonie mobile) 10 10
01 Opérateur Moov
05 Opérateur MTN
07 Opérateur Orange
1 (Services spéciaux) (parfois payant, parfois gratuit) 3 4
100 CCDO Centre de Coordination des Décisions Opérationnelles
111 CCDO Centre de Coordination des Décisions Opérationnelles
175 Dépannage Sodeci
179 Dépannage CIE
180 Sapeurs pompiers
185 Service Samu
2 (Téléphonie fixe) 10 10
21 Opérateur Moov
25 Opérateur MTN
27 Opérateur Orange
3 (Réservé) 10
4 (Réservé) 10
5 (Réservé) 10
6 (Réservé) 10
7 (Réservé) 10
8 (Numéros de services libre appel) 4
9 (Services à valeur ajoutée) 4
90 Numéros de services à revenus partagés 8 8
90 5 Numéros de services d’accès à Internet en dial-up 8 8
98 Numéros courts à 5 chiffres 5 5

Les numéros fixes[modifier | modifier le code]

La zone géographique pour les numéros fixes est déterminée à partir du 3e et du 4e chiffre.

Détails pour le 3e et le 4e chiffre (« AB ») des numéros fixes
0 Numéros fixes géographiques
1 Numéros fixes géographiques
2 Numéros fixes géographiques : Zone géographique d'Abidjan
20 Zone Plateau
  • Une partie d’Abidjan.
21 Zone Abidjan-sud
  • Une partie d’Abidjan
  • Les localités suivantes à l’intérieur : Aboisso, Aboisso-Comoé, Aby, Adiaké, Adjouan, Affienou, Assouba, Ayamé, Bakro, Bongo Saph, Bonoua, Eboinda, Eboué, Ehania, Grand-Bassam, Koffikro-Affima, Koukourandoumi, Krindjabo, Maferé, Motebé, N’zikro, Noé, Nouamou, Ono, Tiapoum, Toumanguie
22 Zone Cocody
  • Une partie d’Abidjan
  • Les localités suivantes à l’intérieur : Akouré, Bin-Houien, Bingerville, Memni
23 Zone Yopougon
  • Une partie d’Abidjan
  • Les localités suivantes à l’intérieur : Abié, Abongoua, Aboudé, Addah-Bahuma, Adzopé, Affery, Agban, Agbaou, Agboville, Agou, Aheoua, Ahouabo, Ahoué, Ahoutoué, Akoupé, Akradio, Alepé, Ananguié, Andé, Anno, Anyama, Armebé, Arraguié, Arrah, Assikoi, Assinie Maffia, Attiekoi, Attinguié, Attobrou, Avagou, Azaguié, Bacon, Bakanda, Bakanou, Banguié, Beago, Bécédi Brignan, Becouefin, Biasso, Biebi, Binao, Bodo, Botindé, Bouapé, Bouboury, Boudepé, Boussoukro/Kodimasso, Braffedon, Bregbo, Cechi, Cosrou, Dabou, Danguira, Debrimou, Diangobo, Domolon, Elibou, Gomon, Grand-Akouzin, Grand-Jacques, Grand-Lahou, Grand-Morie, Grand-Yapo, Hermankono Garo, Irobo, Iroporia, Jacqueville, Kotobi, Laoguié, Lopou, Loviguie, Makey, Moapé, Montezo, Mopoyem/Bodou, Morokro, N’djem, N’douci, N’zianoua, Offa, Orbaff, Ores-Krobou, Rubino, Sahué, Samo, Sasako-Begniny, Sikensi, Songon, Songon-Agban, Songon-Dagbé, Songon-Kassemblé, Tiassalé, Toukouzou, Toupah, Vitre 1 Et 2, Yakassé-Attobrou, Yakassé-Mé, Yaobou, Yassap, Yocoboué, Zanfouenou
24 Zone Abobo
  • Une partie d’Abidjan
3 Numéros fixes géographiques : Zone géographique de l'intérieur du pays
30 Zone Yamoussoukro
  • Les localités suivantes à l’intérieur : Agnia, Aka N’guessankro, Akohé N’denou, Akpessokro, Angoda, Anoumaba, Assié Koumassi, Assounvoué, Attiegouakro, Benganssou, Binzra, Bokala, Boli-Kouadiokro, Bomizambo, Bongouanou, Bouadikro, Bouaflé, Bounafla, Bozi, Brozan, Diacohou, Didievi, Diegonefla, Diekadiokro, Dimbokro, Djekanou, Dougbafla, Doukouya, Gabia, Gadouan, Gohitafla, Goudi, Gouromiankro, Guessabo, Hiré, Kami, Kimkoukro, Koffi Ahoussoukro, Kokoumbo, Konéfla, Kongoué, Kossou, Kouamefla, Kouassi-Kouassikro, Kouetinfla, Kounahiri, Logbakro, Lolobo, Louha, M’batto, Maminigui, Manfla, N’gattadolikro, N’gouimbo, Oumé, Pakouabo, Raviart, Rolanfla, Sahabo, Seman, Sinfra, Soungassou, Taabo, Tie-N’diekro, Tiebissou, Tiemelekro, Tonla, Toumbokro, Toumodi, Yamoussoukro, Yaokro, Zaakro, Zagoreta, Zambakro, Zangué, Zatta, Zego, Zuenoula
31 Zone Bouaké
  • Les localités suivantes à l’intérieur : Afotobo, Agbossou, Anandakouadiokro, Ando-Kekrenou, Assandré, Assrikro, Ayaou-Sokpa, Bassawa, Beoumi, Bocanda, Bodokro, Bonguera, Bonieredougou, Bouaké, Bouayaokro, Brou Akpaoussou, Dabakala, Daoukro, Diabo, Djebonoua, Ettokro, Fronan, Katiola, Kouassikro, Kregbé, M’bahiakro, N’guessan-Pokoukro, Niakaramandougou, Niambrun, Niangbo, Ouelle, Prikro, Sakassou, Satama-Sokoro, Satama-Sokoura, Serebou Comoé, Tafiré, Toumodi-Sakassou, Zouan-Hounien
32 Zone Daloa
  • Les localités suivantes à l’intérieur : Ahizabré, Akridou-Lade, Banandjé, Bayota/Logouata/Nikeidé, Bediala/Banoufla, Belleville, Bizeraguhé, Boguedia, Bonon, Bonoufla, Brihi, Dairo, Dakourytrochon, Daloa, Dianra, Diarabana, Didoko, Dignango, Divo, Gagnoa, Galebouo, Gboguhé, Gnatroa, Gonaté, Guepahouo, Guiberoua, Guilehiry, Guitry, Hermankono-Dies, Issia, Kani, Lakota, Luehouan, Luenoufla, Mama, Mankono, Morondo, Nambezaria, Ouragahio, Saioua, Seguela, Tagoura, Tehiri, Tiegbà, Tieningboué, Vavoua, Yacolidabouo, Zaibo, Zalihouan, Zaroko/Bouakakro, Zikisso, Zoukougbeu
33 Zone Man
  • Les localités suivantes à l’intérieur : Akekro, Bako, Bangolo, Biankouma, Blolequin, Bogouiné, Borotou, Chc-Cavaly, Cs Koro, Danané, Duekoué, Facobly, Ferentela, Ganwé, Gbeleban, Guiglo, Guinteguela, Kahanso, Kaniasso, Koro, Kouibly, Kranzadougou, Logoualé, Madinani, Mahapleu, Man, Mandougou, Minignan, Odienné, Ouaninou, Para, Podiagouiné, Samatiguila, Sangouine, Seguelon, Seydougou, Sipilou, Taï, Tiemé, Tienko, Tieny-Seably, Touba, Toulepleu, Zagné, Zahala, Zeaglo, Zro
34 Zone San-Pédro
  • Les localités suivantes à l’intérieur : Bassa, Blidouba, Buyo, Dagbego, Fresco, Gabiadji, Gbagbam, Grabo, Grand-Bereby, Grand-Zattry, Gueyo, Iboké, Klotou, Kokolopozo, Loboville, Mabehiri, Mayo, Meagui, Okromoudou, Opouyo, Ottawa, San-Pédro, Sassandra, Sogb, Soubré, Tabou, Touadji 1, Yabayo
35 Zone Abengourou
  • Les localités suivantes à l’intérieur : Abengourou, Affalikro, Agnibilekro, Akoboissué, Amelekia, Aniassué, Apouesso, Apropronou, Assuefri, Bandakagni-Sokoura, Bania, Bettié, Bianouan, Bondoukou, Bouna, Damé, Diamba, Doropo, Ebilassokro, Foulakiedougou, Gouméré, Guiendé, Kouassi-Datekro, Koun-Abronso, Koun-Fao, Nangbo-Dongbo, Nassian, Niable, Padiegnan, Parhadi, Sandégué, Sankadiokro, Soko, Tabagne, Takikro, Talahini, Tanda, Tanguelan, Tankessé, Transua, Yakassé, Yakassé-Feyassé, Yakassebini, Yorobodi, Zamaka, Zaranou, Zinzenou
36 Zone Korhogo
  • Les localités suivantes à l’intérieur : Blessegué, Bolona, Boundiali, Debeté, Diamankani, Diawala, Dikodougou, Douasso, Ferkessedougou, Gbon, Guiembé, Kanakono, Karakoro, Kasseré, Kolia, Kong, Korhogo, Koumbala, Kouto, M’bengué, Nafoun, Napieledougou, Niellé, Niofoin, Ouangolodougou, Ouara, Papara, Pogo, Sanhala, Siempurgo, Sinematiali, Sirasso, Sucaf 1 Et 2, Tengrela, Timelekro, Tortiya, Touvré, Wora
4 Numéros fixes géographiques
5 Numéros fixes non-géographiques
6 Numéros fixes non-géographiques
7 Numéros fixes non-géographiques
8 Numéros fixes non-géographiques
9 Numéros fixes non-géographiques

Le village de Komborodougou apparaît deux fois dans l’annuaire : une fois avec l’indicatif 30 et une fois avec l’indicatif 36.

Le village de Tieningboué apparaît dans l’annuaire, mais il n’y existe pas de ligne fixe.

Historique[modifier | modifier le code]

Le changement de numérotation de huit chiffres à dix chiffres a été effectué à 00 h 00 dans la nuit du 30 au 31 janvier 2021[2].

Avant, il y avait un système à huit chiffres.

Pour les lignes fixes[1] :

  • Moov (avec les numéros 20 8, 21 8, 22 8 et 23 8)
  • MTN (avec les numéros 20 0, 21 0, 22 0, 23 0, 24 0, 30 0, 31 0, 32 0, 33 0, 34 0, 35 0 et 36 0)
  • Orange (avec les numéros 20 2, 20 3, 21 2, 21 3, 21 5, 21 7, 22 4, 22 5, 23 4, 23 5, 24 3, 24 4, 24 5, 30 6, 31 6, 31 9, 32 7, 33 7, 34 7, 35 9, 36 8)

Pour la Téléphonie mobile en Côte d'Ivoire il y avait ces numéros[1],[4] :

  • Moov : 01, 02, 03, 40, 41, 42, 43, 50, 51, 52, 53, 70, 71, 72, 73
  • MTN : 04, 05, 06, 44, 45, 46, 54, 55, 56, 64, 65, 66, 74, 75, 76, 84, 85, 86, 94, 95, 96
  • Orange : 07, 08, 09, 47, 48, 49, 57, 58, 59, 67, 68, 69, 77, 78, 79, 87, 88, 89, 97, 98

Ces anciens indicatifs[5] avaient été déjà hors service[6] depuis 2016 ou avait été assignés à un autre opérateur :

Pour le passage à 10 chiffres, pour chaque numéro ordinaire existant de huit chiffres, deux chiffres ont été ajoutés au début du numéro[7],[8], :

  • Mobile, Orange : 07
  • Mobile, MTN : 05
  • Mobile, Moov : 01
  • Fixe, Orange : 27
  • Fixe, MTN : 25
  • Fixe, Moov : 21

Les numéros qui ont été portés vers d'autres opérateurs ont obtenu pour préfixe celui de leur opérateur d'origine. Par exemple un numéro « 07 xx xx xx » de chez Orange porté chez MTN a obtenu pour préfixe « 07 » donc « 07 07 xx xx xx » et pas « 05 07 xx xx xx ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Autorité de Régulation des Télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire (ARTCI), « Communication du 13.VII.2020 », sur itu.int, (consulté le )
  2. a et b Conseil de régulation, « Décision nº 2020-0569 du conseil de régulation de l'autorité de régulation des télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire en date du 10 juin 2020 portant adoption du plan national de numérotation », sur artci.ci, (consulté le )
  3. Autorité de Régulation des Télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire (ARTCI), « Plan national de numérotation », sur artci.ci, (consulté le )
  4. « Tableau des modifications apportées aux numéros », sur artci.ci, (consulté le )
  5. Autorité de Régulation des Télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire (ARTCI), « Communication du 19.XII.2014 », sur archive.org, (consulté le )
  6. Adama WADE, « Côte d’Ivoire : Pourquoi Comium (Koz), GreenN, Warid et Café mobile ont-ils perdu leurs licences ? », sur financialafrik.com, (consulté le )
  7. « Faites un pas vers une nouvelle ère ! », sur artci.ci (consulté le )
  8. « Numéros de téléphone : Passage de 8 à 10 chiffres à compter du 31 Janvier 2021 », sur artci.ci, (consulté le )

Articles connexes[modifier | modifier le code]