Lisardo Lombardía

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lombardia.
Lisardo Lombardía
Lisardo Lombardia au Festival interceltique de Lorient 2012.jpg
Fonction
Président-directeur général (en)
Festival interceltique de Lorient
depuis
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (63 ans)
Pola de Laviana (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Autres informations
Distinction

Lisardo Lombardía (né le ) est un responsable asturien d'institutions culturelles. Il dirige le festival interceltique de Lorient depuis 2007.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lisardo Lombardía est diplômé de médecine et de chirurgie. Il est chef du service culturel du journal Nueva España, et fondateur d'une maison d'édition[1]. Il est actuellement membre du Conseil culturel de Bretagne[2] et directeur général du Festival interceltique de Lorient.

Festival interceltique de Lorient[modifier | modifier le code]

Débuts dans délégation asturienne[modifier | modifier le code]

Il découvre la Bretagne au début des années 1980[3], avant de suivre la délégation asturienne à partir de 1985 au festival interceltique de Lorient[1]. Il arrive pour la première fois à la tête de cette délégation en 1987, y occupe pendant 22 ans cette fonction[4], et s'y fait connaitre pour ses capacités de travail[1].

Prise de direction du FIL[modifier | modifier le code]

Il fait ses débuts comme directeur du FIL lors de l'édition 2007[5] qu'il codirige avec son prédécesseur Jean-Pierre Pichard[6]. Sa prise de poste intervient au moment où la présidence du festival change elle aussi, et il forme avec Noël Couëdel la nouvelle direction de l'évènement[7]. Il annonce à l'époque vouloir pousser le festival au-delà de ses frontières d'alors, notamment vers l'Amérique latine ou une diaspora celtique existe, mais aussi en développant les liens économiques entre ces pays, tout en conservant le cadre général comme « la créativité, la défense de l'identité, la vitrine du monde celte »[4].

En 2008, il doit faire face à une baisse importante du financement de l'État, qui passe de 110 000 à 10 000 euros par édition[8]

L'édition 2009 du festival est la première qu'il gère entièrement[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Lisardo Lombardia, « El Rey d'Asturies » », Ouest-France, 10 août 2007, consulté sur www.lorient.maville.com le 29 aout 2012
  2. Annuaire du Conseil culturel de Bretagne, sur bretagne.fr consulté le 30 août 2012
  3. Gilles Renault, « Lorient, le culte celte », Libération, 3 août 2007, consulté sur www.liberation.fr le 29 aout 2012
  4. a et b J. M., Un Asturien sur la côte bretonne, L'Humanité, 10 août 2007, consulté sur www.humanite.fr le 29 aout 2012
  5. « L'Interceltique, une culture en marche », Le Figaro, 4 aout 2007, consulté sur www.lefigaro.fr le 29 aout 2012
  6. « Interceltique : Couëdel a formé son gouvernement », Ouest-France, 21 janvier 2008, consulté sur www.vannes.maville.com le 29 aout 2012
  7. « Noël Couëdel prend les rênes de l'Interceltique », Ouest-France, 6 octobre 2007, consulté sur www.pontivy.maville.com le 29 aout 2012
  8. « Interceltique. « Une économie de guerre » », Le Télégramme, 13 avril 2008, consulté sur www.letelegramme.com le 29 aout 2012
  9. « Lisardo Lombardia. Un «FIL» conducteur », Le Télégramme, 4 août 2009, consulté sur www.letelegramme.com le 29 aout 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]